ça se corse à l’Equateur

Du fin fond de l’Équateur, quand la nuit établit son empire, sur le point de quitter cette ville de Cuenca, qui se fait jolie mais qui se couche tôt, j’écoute attentivement une chanson d’iMuvrini que je viens de découvrir (intitulée Celle que tu crois)… Je m’aperçois qu’après presque un an de voyage en solitaire, affrontant chaque […]

Lire plus

Ce soir, je n’ai qu’un rêve…

Ce soir, je n’ai qu’un rêve. Allongé dans mon lit, à regarder par la fenêtre le jour disparaître, j’attends que les couleurs du soir viennent épouser ma chambre baignée d’obscurité. Dans l’impeccable alliance des noirs, je pourrai enfin décider de la manière, futile ou féconde, d’employer mon temps avant que le sommeil ne m’absorbe.  Immobile, […]

Lire plus

Rendez-vous avec ma muse

Dans l’attente de l’inspiration… Connaissez-vous ses horaires? Savez-vous quand elle arrive? Où se cache-t-elle encore? La dernière fois que je l’attendais, avec un brin d’impatience, elle était assise sur mon épaule gauche, les jambes croisées, un pied nu battant la mesure de la musique que je m’efforçais de mettre dans mes phrases en son absence. […]

Lire plus

Quito, je te quitte tôt ou tard

J’ai tellement délaissé et abandonné de trésors de cette vie si prolifique,  Tant de choses qui méritaient davantage de ténacité dont je fus pourtant incapable, Tant de gens qui m’ont tant aimé et qui auraient valu la peine de demeurer plus longtemps, J’ai aimé plus que de raison, ces amis à qui j’ai tant donné, […]

Lire plus

Un ange et un gitan

Un ange et un gitan… Sur un bout de trottoir. Je connais personnellement un ange qui m’accorde quelque crédit, Et qui, sans que je l’aie jamais sollicité, me rend parfois quelques services.Cet ange, gardien de phare de mon feu intérieur, est d’une délicatesse infinie.On ne le voit que déguisé, sans doute par timidité ou secrète pudeur,Comme […]

Lire plus

L’escargot

Ma seule demeure, mon unique et ultime possession matérielle.Tel l’escargot adepte de la lenteur qui trimballe son sac sur le dos.Lancé dans ce tour du monde en spirale autour de moi-même, sur cette terre définitivement toute en rondeur et en aspérité.  Désolé pour les amoureux de la platitude!… Je viens de m’apercevoir que mon sac […]

Lire plus

En veille

En veille… Il n’est pas de pire insomnie que celle où l’on dort à côté d’un être aimé. On n’ose bouger de peur de le réveiller. On veille jalousement sur son sommeil, à la fois heureux de son repos profond et envieux de ses rêves sereins que l’on sent se dérouler, dans le cinéma de […]

Lire plus

Parce que je suis migrant

Je suis migrant Comme le vent dans le feuillage des arbres Comme l’eau qui coule dans la rivière Comme les nuages qui défilent à l’horizon Comme la terre tournant autour du soleil Je suis migrant Comme le temps qui passe sous mes fenêtres Comme les minutes qui défilent vers hier Comme les secondes qui trottent […]

Lire plus