Un ange et un gitan

Un ange et un gitan… Sur un bout de trottoir.


Je connais personnellement un ange qui m’accorde quelque crédit, 
Et qui, sans que je l’aie jamais sollicité, me rend parfois quelques services.
Cet ange, gardien de phare de mon feu intérieur, est d’une délicatesse infinie.
On ne le voit que déguisé, sans doute par timidité ou secrète pudeur,
Comme l’est souvent un conseil avisé dans la chaleur d’une parole amicale.

Il se cache derrière la vue scintillante d’une cité plongée dans sa nocturne torpeur, 
Dans les brunes nuances d’une forêt d’automne avant l’orage,
Dans la grâce d’un oiseau qui strie le ciel de son aile planante, 
Dans l’éclat de grenade d’un rire féminin tiré par un archange un tantinet extrémiste, 
Dans l’incandescence charbonneuse d’une chevelure brune qui nous livre un captif soleil.

Cet ange, diligent et fidèle compagnon, pas carriériste pour deux sous,
Me fait souvent la conversation en empruntant ma voix, me faisant croire aimablement que c’est moi qui professe ces conseils à qui veut les entendre.
D’autres fois, il s’accroche à ma plume et danse  joyeusement pour faire tomber sur la banquise d’un vélin, une pluie de mots que je devrais remettre en ordre à l’extinction des feux de l’encrier dansant.

C’est après qu’il soit parti se reposer sous la blanche couette d’un nuage, tirant le rideau bleu d’un ciel prometteur, que je lis les preuves de son existence dévouée, de ces traces de pas dans le blanc glacé de l’aube.
C’est alors que je vais aussi me coucher pour vivre quelques heures, après cette insomnie bavarde entre un poète en cavale et son ange dédouané. 

Je sais à chacune de nos rencontres, dans le frôlement de son aile rassurante ou dans le chant du coq qui s’avance fièrement à des heures indues, que rien d’autre ne peux survenir que des fragments de bonheur, des chemins d’insouciance et la certitude de rencontrer celle qui m’attend, au bout de la longue litanie de mes jours vagabonds, que j’oserai aussi appeler « Mon ange »…

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s