Vos mots

Ce blog serait incomplet et je serais bien ingrat si je ne vous disais pas, vous qui me faîtes l’honneur de passer sur ces pages, de butiner quelques mots, d’arpenter du bout des yeux une galerie de photos, de vous perdre dans une chronique ou de lire mon livre, combien vous fûtes essentiel tout au long de mon long périple autour du monde et combien vous êtes toujours précieux. Vous l’ignorez sans doute, mais vous voyagez tous à mes côtés.

Il m’est donc apparu légitime et urgent de vous remercier chaleureusement pour les formidables messages que vous m’avez envoyés, depuis le début, à chaque fois que je partageais avec vous mes chroniques de voyage, mes poèmes, mes impressions, mes rencontres ou mes coups de coeur.

Et comment mieux vous remercier qu’en vous rendant hommage et en publiant ici, vos messages qui furent pour moi, non pas un baume pour mon égo littéraire mais bien davantage une grande claque dans le dos, fraternelle, émouvante, diablement encourageante, m’incitant à continuer le voyage et à le partager chaque semaine ou au gré de mes découvertes. Alors, mille mercis à vous, mes amis ou lecteurs anonymes que je ne connais pas encore… 

Je vous laisse ici la plume et dois vous avouer que la mise en ligne de cette rubrique m’a tiré quelques larmes de joie et de fierté d’être si bien soutenu et encouragé à poursuivre le chemin vers le monde, vers moi-même et vers la littérature, pour visiblement votre plus grand bonheur !

Sur Fnac:

Qui n'a jamais rêvé de partir, de se barrer, de prendre la poudre d'escampette pour une longue durée ? Et de voyager, de faire le fameux "tour du monde". 
Ceux qui l'ont fait sont revenus, enrichis et éblouis après avoir partagé leurs clichés et vidéos sur les réseaux sociaux. Puis ils ont ré-intégré leur vie d'avant. 
Ceux qui ne l'ont pas fait ont aligné les excuses, l'argent, le travail, la famille, les enfants, les parents qui vieillissent. 
Frédéric Pie est parti pour une durée indéterminée, seul, pour faire le tour du monde et pour écrire, "sur les chemins du monde". Jusque là, il avait beaucoup lu, rêvé, noirci des centaines de cahiers et mené une carrière d'entrepreneur. Si l'on se méprend un court instant en pensant lire un énième carnet de voyage d'un voyageur solitaire, on découvre très rapidement un véritable auteur de talent, inspiré, poète et philosophe. 
Frédéric Pie ne nous décrit pas l'Australie, ni la Nouvelle-Zélande, le Pérou, le Chili ou l'Argentine. Il nous raconte son voyage intérieur et nous assistons en direct à l'éclosion de son talent d'auteur et à la revendication définitive de son statut d'homme libre. 
Il renonce à sa famille, à ses amis, à ses biens et à ses amours, au confort parisien qui ne lui apporte plus rien pour ces deux mots : liberté et écriture. 
Au fur et à mesure des chapitres, nous découvrons un motard têtu qui s'achète une Kawasaki pour parcourir l'Amérique du Sud et qui manque d'y laisser sa peau. Un mentor généreux à l'écoute des gens qu'il rencontre, un homme capable d'auto-dérision, de résilience et résignation, et un optimiste incroyable qui, même s'il nous livre sa vision parfois désenchantée de la société, croit en des lendemains meilleurs, en promettant qu'il cherchera les moyens d'y contribuer. Le style de Frédéric est un bonheur et les citations d'auteurs et poètes qui l'accompagnent d'une richesse incroyable. 
il ne visite pas les pays qu'il traverse, il les vit tout court. 
Même lorsque son voyage est brutalement stoppé par la pandémie, il nous fait encore sourire et rêver en décrivant ses longs mois confinés d'ennui sur une presqu'île argentine où il finira par converser avec un pissenlit ou une araignée à qui il offrira les mouches qu'il a tuées au long de ses très longues journées. 
La durée de son voyage est indéterminée. Il ne reviendra pas reprendre sa place dans le monde d'avant. Pas le monde d'avant la pandémie, mais le monde d'avant la liberté. 
En mai 2021, après la publication de ce premier ouvrage et de nombreux mois à patienter, en France cette fois, Frédéric repart enfin dans un monde qui se déconfine progressivement. Direction l'Afrique, avec le Sénégal comme première étape. 
On attend avec impatience le récit suivant. On veut accompagner ce "jeune" auteur de 55 ans en lui souhaitant de tout coeur de rester libre. La chance sourit aux audacieux dit-on. Merci Frédéric !




Ce livre est un bonheur de liberté et de lecture. On suit l'auteur dans son voyage, sa poésie, son humour et ses rencontres. Une qualité d'écriture rare, bien mieux qu'un Sylvain Tesson car il y a de l'auto-dérision, de l'humour et de l'humanité en plus. Une grande découverte, celle d'un grand écrivain voyageur. Vivement le tome 2!




sur Le blog Paroles de lectrice:

Si Frédéric n'était pas mon ami, je n'aurais sans doute pas lu ce livre ! Non que le titre ou la tronche du mec ne m'auraient pas interpellée mais comme ce n'est pas un roman, j'avais toutes les chances de passer à côté... Alors voilà, Fred est mon ami et je referme ce livre en me disant que l'amitié fait tellement bien les choses... J'ai perdu un ami entrepreneur, j'ai gagné un ami écrivain !

Il y a bientôt 4 ans Fred a tout largué, son entreprise, son appartement, sa vie parisienne de quinqua bien dans son époque. Il est parti. Ciao, bye-bye et, sans supplément bagage, direction l'Océanie puis l'Amérique du sud (Mexique, Colombie, Guatemala, Equateur, Pérou, Chili, Argentine).

Il n'a pas voyagé, il a vécu. En bus, en taxi, à pieds, à moto et parfois en amoureux, il a parcouru des milliers de kilomètres et vidé des milliers de cartouches d'encre. Il a écrit sur tout, sur ces pays, sur ses rencontres, ses expériences quotidiennes - ordinaires et extraordinaires -, sur la nature, la faune et la flore qui l'habitent, sur la folie du monde et des hommes, sur là-bas mais aussi sur ce (et ceux) qu'il avait quitté(s).
Il a vécu en solitaire mais jamais seul, jamais en touriste, entouré des écrivains et des poètes qui lui sont chers et l'inspirent : Camus, Michaux, Neruda, Brassens, Pessoa, Char, Bobin et tant d'autres. Il a fait de sa vie une vie de rencontres, des rencontres d'un instant, de quelques jours, de plusieurs semaines, d'une vie mais surtout il a honoré le rendez-vous qu'il avait pris avec lui-même. Plus qu'un récit de voyage, "Libre" est l'histoire de cet homme, amoureux de la vie et des mots, prêt à tous les dépassements pour se sentir vivant, affranchi, réinventé et croyez-moi ce drôle d’oiseau vaut le détour. 
Rentré le temps d'un confinement et de retrouvailles avec son fils et ses proches, il s’est déjà envolé vers un nouveau continent. 
Pour le rencontrer à votre tour, il n'y a qu'une chose à faire : le lire ! "Libre Écrire sur les chemins du monde" sort demain en librairie.
(Source: Critique à l'occasion de la sortie de mon livre sur le blog de parole de lectrice, sur Instagram : https://instagram.com/parole_de_lectrice?igshid=1p4ut35anylkh )





Un volatile terriblement voyageur s'est posé à la maison blanche ce week-end... grand migrant-migrateur devant le "très haut"... il est venu replier ses ailes quelques jours avant de reprendre son envol pour un horizon qui n'appartient qu'à lui.
Frédéric Pie (le bien nommé) se définit lui-même le plus libre et le plus heureux des hommes... on a envie de le croire tant il distribue sans compter ses échantillons de bonheur à travers une prose poétique qu'il se délecte à nous concocter chaque jour dans son blog ( fredericpie.fr ) depuis novembre 2018... date de son premier essor.
Il est furtif Frédéric... on a envie de le convaincre de faire durer ces instants souriants qui tracent un sillon si profond dans les coeurs sédentaires... on voudrait le garder encore un peu... faire durer cette délicate compagnie. Mais on n'a pas le coeur d'entraver cette liberté qui est son oxygène... et puis, franchement, ce serait priver celui ou celle chez qui demain il ira replier à nouveau ses ailes.
 bon vol Frédéric... bon vent... ne nous reviens pas... fais-nous juste rêver un peu encore... toujours.



Merci infiniment Monsieur,  de décrire l'Afrique avec autant d'élégance,  d'enthousiasme,  d'humilité,  de respect, bref avec beaucoup d'humanité. Je ne vous connais pas,  tombée par hasard sur cela, j'en ai été émue. Oui seuls les grands cœurs et les belles âmes,  la perçoivent avec autant de délicatesse et de beauté. Merci Monsieur Pie, merci infiniment.



Quel bonheur de te lire Frédéric. Tu as vraiment le talent de susciter l'émotion au travers de tes lignes.



Fenêtre sur l’Afrique merci pour ce regard et l’écho que tu en feras afin d’ouvrir nos horizons - transmetteur de mots et d’images.



Suis plongé dans ton livre, déjà à la moitié. Va falloir que je ralentisse, en garde un peu sous la pédale. Tu écris bien, chenapan... Je le savais déjà, mais sur une longue distance c'est chouette de voyager en mots, en âme, à tes côtés.... Abraçaos!



Je suis à mon bureau, pas grand monde dans la boutique, j’ai donc commencé à lire certaines dates sur lesquelles je suis tombée par hasard 3 janvier 10 décembre, qui parlent d’amitié, de vérité de la vie💜 je n’en suis qu’au début mais je pense m’y perdre très souvent 😘



Comme je l’ai déjà écrit, en regardant tes photos et en découvrant tes mots ce matin, j’ai eu une grosse bouffée d’oxygène !
En cette période de crise sanitaire, c’est inimaginable d’envisager (enfin c’est ce que je croyais) de partir ailleurs ! D’aller voir comment vont nos amis Africains ! Je vis même à travers tes yeux et mots, un futur plaisir succulent à savoir ce qu’il s’y passe et ce que cette dernière année a pu changer. 
J’ai hâte ... et je dégusterai chaque mot et chaque photo. 
Cette crise inédite est terrible mais l’après le sera encore plus. 
J’ai envie et besoin d’optimisme et j’espère que tu nous en fera partager ...



Lovely, as usual. T'es agaçant à être aussi constant dans ta capacité à nous embarquer. Change rien, canaille !



Voilà. Tu as vu. Ressenti. C'est fort et poignant. Ton texte dit et évoque tout ce qu'il y a à dire.




Frédéric Pie est un de mes anciens patrons. En 2018, après avoir bradé sa dernière entreprise, il se demande s'il a vraiment vécu.
Il décide de vendre ses biens, de brûler ses monceaux de papiers inutiles, de donner quelques beaux livres et beaux objets à ses meilleurs amis et de remiser les meubles qu'il n'utilisera plus. C'est décidé, il s'en va faire un tour du monde. Dont la durée est illimitée. La plume de Fred est exceptionnelle et négligée depuis tant d'années, il s'en va la retrouver. Dès lors, c'est à l'éclosion de l'écrivain que nous assistons. Il ne nous raconte pas comment est le Chili ou le Pérou, mais bien cette aventure intérieure, cette transformation qui s'opère en lui. Fasciné, j'assiste au fil des pages à la métamorphose d'un homme de 52 ans, 53 ans, 54 ans. Je me retrouve dans ses réflexions philosophiques sur la vie, certains de ses aspects futiles, l'amitié et la découverte. 
Ce voyage infini est un prétexte à l'écriture. Bien sûr, les aventures qu'il nous conte sont extraordinaires. Avant tout, ce parcours du monde est la scène qui accueille ce Gitan, tel qu'il se définit désormais. S'il doit faire face à la solitude et au manque, il accueille en échange l'émerveillement, les nouvelles rencontres, et le temps. Le temps d'écrire. Le temps de flâner. Le temps de déguster un bon verre de vin ou un cigare. Le temps pour soi. Frédéric n'est pas riche. En argent. Son tour du monde illimité aura peut-être un terme. La pandémie l'a déjà immobilisé 3 mois en Argentine. Puis 3 mois en France. Et la semaine dernière, notre Gitan s'est envolé cette fois vers l'Afrique, nous laissant au passage un premier ouvrage dans lequel il nous présente sa vraie richesse, celle de l'intérieur. À sa manière, il répond à la question que nous nous posons tous et toutes : ai-je vraiment vécu ?
Je vous recommande vivement la lecture de ce récit, qui se commande ici : 
Libre. Ecrire sur les chemins du monde
Et pour mes amis du Canada, l'éditeur envoie aussi chez nous
C’est génial ce que tu t’offres Frédéric
Je suis en coulisse tes récits en images et me délecte d’avance de ceux à venir
Profites-en à fond
Ton évasion fait du bien



critique Amazon:
Ce livre n’est pas un livre, c’est la vie, l’émerveillement, la poésie, les bruits, les odeurs de tous les endroits visités par ce poète ambulant. Ne pas le lire, c’est se priver d’un kilo de bonheur, et quelques grammes de bonheur suffisent à rendre belle ma journée.
Merci Monsieur Pie!




Bon! là je vais avoir un problème difficile de choix entre continuer ton livre ou me ruer sur ton blog! Mais faut quand même que je bosse un peu dans la journée Fred!




Cher Frederic, un petit mot pour vous dire que j’ai bien reçu votre livre. C’est la première fois que je ressens ça pour un livre, j’ai reçu un cadeau, un bien précieux, rempli de votre expérience, de ce voyage où je vous avais suivi via les réseaux. Je vais pouvoir revivre différemment votre premier voyage tout en vous suivant de près dans le second. L’Afrique que je connais un peu pour avoir découvert le Benin en même temps que le père de mes filles qui partait à la recherche de ses racines. Ce fut un premier voyage complètement fou pour moi, il est inscrit dans mes veines. Je vous souhaite une belle aventure. Merci pour tout ce que vous nous offrez, ce partage d’expériences, ces images, ces mots, ces réflexions, ce regard si particulier qui éveille mon être. 




Inutile d’attendre la naissance de ta première chronique... Nous venons d’en prendre connaissance et l’avons lue avec délectation !




J'ai attaqué la lecture ce matin après la livraison par le facteur et déjà je me régale. 



critique sur facebook:
Voyagez léger cet été les ami(e)s et faites une petite place dans votre bagage pour Libre, le récit de Frédéric Pie qui a choisi d’arpenter le monde à son rythme pour mieux se trouver et tisser sa toile, généreuse et humaine, comme on dépose délicatement un châle un soir de fraîcheur d’été sur une épaule amie…Un concentré inspirant de sourires et de rêves, de découvertes et de poésie, d’humour et de tendresses, de nature et d’échanges… et un subtil antidote à nos maux ambiants… La belle écriture d’un homme libre…
Frédéric Pie, Libre (Écrire sur les chemins du monde)
Ed. Nautilus
(Ps : achetez-le, je ne le prête pas !!!)




Merveilles que tes lignes qui tombent les unes sur les autres comme des blés que l’on frôle 



Je me suis laissée happer par quelques uns de vos recits sur votre blog. Le verbe est beau,poétique touchant, , c’est passionnant, haletant, drôle ..j’en re demande!



critique Amazon:
Quand un homme décide de reprendre sa liberté et passe à l’action, une page à la fois, un pas à la fois, un jour à la fois, l’aventure n’est pas loin! Dans un style subtil, plein d’humour, poètique et savoureux, Frédéric Pie nous emmène dans un voyage dont on ressort enrichi et allégé à la fois. Et nous rappelle au passage que la liberté est un choix et qu’elle peut se vivre dès aujourd’hui!




Tu as bien fait de quitter les affaires et te donner à cette passion du voyage, les relations au monde du travail sont d un stéréotype désormais. La beauté du monde est une réponse à cette dure réalité.



Que j'aime te lire Fred et voyager par procuration puisqu'il ne m'est pas possible de partir pour un ailleurs pour le moment. Tes mots si sensibles et si illustrés me font imaginer chacun de tes pas, dans cet enchantement de couleurs, de chaleur solaire comme humaine, d'odeurs parfumées aussi sûrement, au rythme de la vie. Merci !!



Oh! comme ces quelques lignes, lues du haut d'un magnifique mirador de los 7 Lagos offrant une rare connexion dans la cordillère des Andes, m'ont redonné le goût des lettres et de la carte postale à distribuer comme des baisers ! Merci! 


J’ai hâte de te lire et de me faire plaisir avec tes mots doux, survoltés, enjoueurs, déconneurs, malins, provoquants 


Avis sur Fnac:
"Libre" de Frédéric PIE
Avis posté le 27 mai 2021
"Libre" est un joli pied de nez à tous celles et ceux qui se laisseront enfermés dans la didacture sanitaire, mise en place à compter du 9 juin 2021 en France. Dorénavant, il faudra posséder un Pass pour accéder à des plaisirs simples comme : aller au resto, assister à un concert ou un match, franchir une frontière (européenne) ... Avant mars 2020, tous ces plaisirs étaient en libre accès. Pour tous. C'est vers cette même période que le cinquantenaire Frédéric Pie a choisi de TOUT quitter et de partir, seul, sur les chemins de l'aventure, en toute ... liberté. A travers la planète. 'Libre' est son premier opus et il est magistral. Récit au long cours de ses journées, la plume de Fred nous emmène de l'Australie, en passant par la Nouvelle Zélande, la Tasmanie, La Colombie, le Costa Rica , le Mexique et j'en passe ! Un écrivain-voyageur est né, à l'instar d'un Jack Kerouac, Sylvain Tesson, ou d'un Nicolas Vanier, .... Son livre trône sur ma table de chevet. Vite ! Ma dose de 'Libre' !
Quelle facilité à transmettre images et émotions...! L’esprit qui s’évade et qui vagabonde,... Cela ressemble au prélude d’un voyage, à une envie d’ailleurs !



Bien sûr  il est là  le Bonheur, il est  là, savourez le moment présent  et MERCISSS MERCISSS MERCISSS GRATITUDE pour vos passionnants partages littéraires et vos merveilleuses photos 💚💜💛💙💖 Un vrai régal 💖💖💖



Magnifiques images pour reprendre ce périple ! Merci pour ce colorama et cette liberté partagée Fred! 



What a pleasure to read to you ... words that fill the being🦋



J’ai dévoré et adoré ton texte
Et cette Peggy est bien séduisante.
J’ai aimé cette écriture plus fluide, plus nerveuse, sans fioritures, plus narrative... magnifique !
On reste peut-être un peu sur sa faim.
Mais pas grave.
Le début de ton texte me fait penser à un passage de « L’insoutenable légèreté de l’être » de Kundera où il dit plus ou moins ce que tu écris ; qu’on est soi-même dans les seuls moments de véritables solitude où aucun regard extérieur ne vient fausser le « jeu »... de mémoire 😉



Trop bon ce texte!!! Bravo! Ma fille de 12 ans a dit: qu’est-ce qu’il écrit bien!



J'ai bien fait d'attendre ‪ce dimanche matin‬ pour prendre le temps de lire ce texte. 
Il est finalement trop court. 


Quel beau texte !
Chaque mot, chaque verbe laisse apparaître une belle maturité intellectuelle.
Tout me semble juste, bien nommé, rien de trop ni de pas assez…


Todo te inspira ....que suerte poder leer tanta percepcion de las pequeñas cosas que llegan a tu vida. Gracias seguí escribiendo ,movilizas el alma de muchos Frédéric Pie 



Très beau texte, l’écrivain est devenu aussi talentueux que le photographe...



Merci Fred pour ce joli conte.
À croire que quelque part, peut-être dans ces endroits où le ciel est changeant et le vent souffle fort, il t’est bon de prendre, un peu, racine.
La vie ne manque pas d’ironie... 
D’une rencontre avec un pissenlit vagabond née d’un arrêt forcé, tes mots, s’enracinant dans l’immobilité du présent, se font plus libres et plus prolixes, ouvrant une fenêtre inattendue sur le monde et notre avenir.
Espérons que celui-ci ait la saveur douce amer des feuilles de pissenlit et que le plus tard possible, nous n’en mangions les racines.



Je tente de suivre tes traces comme un nomade immobile. Mais nos mues se ressemblent. Tu m’inspires beaucoup



Salut Fred,
Je sens de plus en plus de force et de maturité dans tes textes... ton talent me décourage d’écrire moi-même.
Ta prose est pure poésie parfois ; souvent ; toujours en fait !
N’abuse pas des jeux de mots mêmes s’ils sont toujours, excellent c’est une coquetterie, une gourmandise à laquelle tu dois résister.
J’espère que la solitude ne te pèse pas trop 
Si cela peut te consoler nous sommes nombreux à te suivre, à te lire, à t’envier... donc tu n’es évidemment pas seul.
Amitiés


Coucou mon Fred, ton texte est juste magnifique, poétique et si réel, bravo l'ami, c'est si difficile de parler de l'essentiel...


L'aventure éditoriale est une des plus belles qui soient ! Elle est angoissante, prenante, enivrante et tellement valorisante. Tu as de belles pages à imprimer dans nos consciences, pour marquer nos inconscients. Je te souhaite une belle route !


Je sais pas comment tu fais...!
tu es une machine... à écrire...
un canon... à mots 
avec toi on a plus de mots justement... car tu les as tous pris avec tant de talent que même si tu nous les prêtes parfois on n’ose à peine s’en servir...


Sublime ✨
Merci de ce magnifique cadeau 🙏
Il se passe de trop de mots.
C’est tellement parlant déjà.
Merci


Magnifique introspection et leçon de vie !
Un régal, ce livre ! Mélange de pensées, de constats, d'émerveillements, de poésie, d'anecdotes, d'humour... un récit superbement écrit, qui fait rêver, réfléchir aussi, sourire et même rire par instants. On partage l'aventure - vraie - d'un homme, un quinqua, un ex-entrepreneur, qui a tout vendu et s'en est allé pour un tour du monde à durée interdéterminé. Une perle !



Un récit de voyage qui vous emporte très rapidement sur les chemins de la vie, la beauté du monde, la rencontre de l'autre et la connaissance de soi, à travers le regard d'un homme résolument libre. Humour et autodérision, références poétiques et littéraires donnent un relief tout particulier à ce carnet de voyage.
Ce livre réveille ce rêve de liberté et d'évasion que nous avons tous enfoui plus ou moins profondément au fond de nous.
Il ne faut pas surtout pas se priver de sa lecture



Mais non ! Tu n’es pas « bon qu’à ça » mais tu le fais très bien et c’est toujours un plaisir de te lire...d’autant qu’on commençait à être en manque de ta prose.
Bonne vacances et amical salut de la Méditerranée 😎


Que belleza de lugar !!! Viajamos a través de lo que miras y escribes.


Merci à toi pour ce magnifique texte. C’est un véritable régal de te lire😘


Incroyable. Te lire est un bonheur, un enchantement. Je n'ai jamais vécu par procuration, ne me suis projeté dans la vie des autres, mais j'avoue que recevoir ta correspondance me télé-transporte. "voyons ... voir, où est-il, dans quelle contrées austères ou chatoyantes, son imagination l'a-t-elle poussée ? avec qui partage-il son temps ? Quels paysages, dont aucun livre, aucun documentaire ne parle a-t-il découvert ?
Tant de questions auxquelles ta prose ne répond que partiellement, me faisant attendre la suite avec avidité.


Si juste... et encore une fois si bien écrit. Un nectar ! Je suis en Australie... un peu à cause de toi 😉 mais en saut de puce...


Quel trip! Bravo à toi de t’être autorisé à vivre pleinement ton rêve, c’est une chance que tu nous partages et, grâce à toi, qu’on s’approprie un peu au gré de tes images flamboyantes. Keep driving!


Bonjour Frédéric,
Merci pour vos mots, vos images , vos pensées , votre périple n’étant qu’à sa moitié, je vous souhaite de l’achever en continuant de nous faire rêver ou réfléchir. 
Ces instants de lecture de vos messages sont comme la découverte d’une bouteille à la mer qui me plongent soudainement dans un monde parallèle. Je suis admiratif à la fois de votre audace mais aussi de la sincérité de vos récits et partage de sentiments.
J’espère un jour ou l’autre vous rencontrer, d’ici là bonne route et prenez soin de vous.


Texte magnifique, on refait le voyage en dégustant chaque image ...merci de partager cela avec autant de talent!!!


Hermosísimo... sentí tu agudeza transformada, Frédéric Pie. Ahora marcas como gota de agua. 


Je lis avec grand plaisir et impatience toutes tes chroniques et regarde tes photos. Keep me in please. Quel beau voyage, quel plume tu as et quel talent.


Simply beautiful! What more can I say! 


Excellent comme bien souvent 😉. Année inédite en ce que les fleurs rebelles ne gèlent même pas sur les tombes. 


If the heavens could speak, I assure you, that they would be as or more grateful to you for so many stories and wonderful moments that you have shared with the wonderful and tender sky of Pirámides , 
Just .... Magnificent!!!! 🥰😚💕


Quelle simple et fabuleuse aventure ! C'est une bien jolie rêverie dans laquelle tu nous emmènes...


Merci infiniment pour ce texte magnifique. Continue à jeter l'encre avec cet élan et cette virtuosité qui je trouve s'affinent au long des kilomètres de pages, de bitume et d'usage du monde. Tu nous emmènes si loin et en même temps si près de nous.


J’ai voyagé, j’ai pris le soleil , tu m’as sortie un instant du stratus genevois , merci Fred


J'espère que tu éditeras un recueil de tes textes : je les trouve d'une merveilleuse justesse poétique.


Merci Fred. Toujours un plaisir de te lire. Ta capacité d'émerveillement devant les petits détails du vivant est loin devant celle d'autres humains. L'émerveillement, quelle belle qualité.


Me encanta leerte !!!  


Joyeux Noël cher Frederic et continue à nous enrichir chaque jour de tes rêves qui deviennent réalité sous ta plume devant nos yeux ébahis et jamais rassasiés !



Ton striptease émotionnel est un délice d’amour et d’amitié, de sensibilités et d’impudeurs, de beauté et de sincérité. Ton chemin vers toi-même est encore plus beau que tes photos de voyage.


Tu sais porter ta plume bleue en plein coeur, mon cher Frédéric. Continue de nous émerveiller avec tes récits terriens, remplis d'humanité. Le ciel peut bien nous attendre 😉 



Toujours aussi doué pour nous faire vivre ton voyage, le plus beau de tous.
Bien à toi,


Photos inspirantes et quelle légèreté  dans l'écriture💛💚💙🕊🌺


Grâce de l’écriture, tout simplement, tout justement… 


 
Quel beau texte !
Chaque mot, chaque verbe laisse apparaître une belle maturité intellectuelle.
Tout me semble juste, bien nommé, rien de trop ni de pas assez…


Heaven can wait my friend we need to read a lot more from you ! 🙂


Toujours un réel plaisir de lire ton carnet de voyage. Les images sont superbes. 
En tous cas c'est une capsule de dépaysement de te lire.
Et cela fait réfléchir sur beaucoup de choses, à commencer par la marche du monde...


The beautiful words of a man at one with nature, and content.


Ecrivain poète et un peu plus car il y a le ressenti du subtil 
MERCISSS MERCISSS MERCISSS GRATITUDE pour ce récit  sensitif 💙


Merci Fred de nous faire partager aussi la réalité, Ta réalité courageuse et solitaire! Ces images que tu décris, que nous avons croisées dans nos voyages..Tout nous parles, tes descriptions sont fines, justes, précises et...poétiques. Tu nous touches en plein coeur et même à nous conter tes virées dans ces villages défréchis sans goût esthétique, sans conscience de la nature à respecter....On a envie de sauter sur un cheval, dans un train, un avion....et te rejoindre...Merci!


Bravo poète. La lune va en rougir de plaisir. Mais le plus grand plaisir est pour nous tes amis lecteurs. 🙏😘


Merci Fred pour ces rencontrent qui jalonnent ta route. Tu es un dénicheur de vie.. un porte plume de fraternité.. 
Merci infiniment.. 


En te lisant je pense à « pour qui sonne le glas ». Pour deux raisons. Tu ne nous partage pas l’ambiance de la guerre espagnol mais l’ambiance de ce qu’il y a de plus beau sur terre. Mais quel sera ton après ? Car revenir chez nous serait symbole d’agonies et les glas n’arrêteraient pas de tinter. En tout cas sache que je rêve beaucoup de tes publications. J’aime les voyages et j’ai la chance d’en faire aussi. Je suis un prisonnier volontaire de la capitale mais un évadé spirituel. Au Grand plaisir de te recroiser. Amitiés. Et merci Fred 🙂



Merci Fred. Toujours un plaisir de te lire. Ta capacité d'émerveillement devant les petits détails du vivant est loin devant celle d'autres humains. L'émerveillement, quelle belle qualité.



Mon ami,
Te voir passer du « je » au « nous » m’enchante ! Ce récit est une délectation, dans cette période si particulière, te savoir à l’autre bout du monde avec ton enthousiasme, ta passion, ta folie c’est une bouffée d’air pour nous pauvres parisiens enfermés ! Je t’embrasse très fort, bien amicalement


J’adore cette analogie pleine de sens et d’émotions avec toujours une pointe d’humour, merci mister Pie de nous aider à prendre du recul sur l’actualité ! 


Merci pour les reportages live et les textes qui vont avec ! Tu nous as fait voyager autrement ! C’est réussi 👍


Bravo Fred. J’ai adoré grâce à toi commencer ce dimanche matin, encore au fond du lit, à voyager sans bouger... 


Frédéric Pie, très drôle, 😀car j ai écrit spontanément mon petit commentaire ci-dessus avant même de lire ton texte .... que je viens de lire et je me suis délectée, il est tout simplement merveilleux ; envolées lyriques et sonorités s’entremêlent …c’est chantant et si joyeux ! Je suis transportée par tant de poésie. Je te le disais déjà, en 1988 combien j’aimais ta poésie. Continue de nous enchanter et de semer à tous vents tes aigrettes de bonheur. Bon vent, longue route et beaucoup d amour avec la jolie brunette  


Merci cher Frédéric pour ce beau texte inspiré qui fait mouche . Ton expérience m’a rappelé ce que racontait l’ex-président d’Uruguay Jose Mujica, ancien activiste Tupamaros, qui avait été détenu prisonnier plusieurs années au fond d’un puits et qui racontait ses rencontres avec toutes sortes de bestioles qui lui tenaient compagnie et remplissaient ses journées dont des araignées


Quel régal de bon matin ! Merci pour ce voyage


Je vois que tu te découvres une âme d'émule de Francis Ponge et de son "Parti pris des choses". Je ne regarderai plus jamais un pissenlit de la même manière, pardon, je veux dire "frère pissenlit". Et tes photos de ciel sont magnifiques, hombre! T'embrasse, à la fraternelle, ainsi que la muse Beatriz qui rend désormais ton parcours aussi lumineux, inspiré! Abrazos ou beijos, à vous de choisir. Sans modération.


Comme je vous envie et me délecte de vos magnifiques récits de voyage! J’aime tellement ce pays!! Mon coup de cœur est pour le désert d’Atacama même si la Patagonie est un univers bouleversant....irez-vous à l’île de Pâques?


Merci de nous faire partager, voyager, réfléchir...


Merci beaucoup pour ce texte magnifique Frederic et que je partagerai avec ceux qui sauront l’apprécier. 


Merci à nouveau pour ces mots et ces images qui me nourrissent, m’inspirent…


Merci Frédéric de ce magnifique récit... J'ai ri et j'ai même essuyé une petite larme lorsque j'ai terminé l'épisode incroyable de Bustamante offrant à Peggy un salaire incroyable à condition qu'elle colle ses enfants dans la bonne école... Tu es magique ! Merci.
ici il fait nuit, maussade et je m'apprête à une soirée de travail... Tu m'auras donné autant de courage qu'un verre de Lagavulin et autant de légère qu'un Epicure numéro 2 même si je ne fume plus autant.
je t'embrasse et bonne route



Merci pour ce très beau texte d’engagement et de combat pour ce futur si mouvant qui nous attend
A défaut de certitudes sur la vie, soyons forts et croyons en nous 
Bonne route



Merci encore pour ce texte magnifique pour le ciel. Je prends toujours autant de plaisir à vous lire... c’est toujours aussi intense. Bravo pour ce talent de pouvoir si bien exprimer cette belle vision de la vie que vous avez.



Heureuse au final de pouvoir lire ce post merveilleusement bien écrit ! Le froid n’a pas attaqué ta plume et ton humour.


Bonjour Frédéric,
Merci pour ce récit aussi saisissant que passionnant. Prenez bien soin de vous deux. 



Magnifique bilan en forme de programme, quelle sincérité. « Mettre tout ce que je suis dans tout ce que je fais », aussi puissant que la définition du bonheur de Gandhi. Merci pour ce partage.


Ne t'arrête pas. Et continue à nous trimbaler dans tes bagages. C'est trop bon.


Ce sera avec regret de n’avoir pas pris plus le temps d’exprimer combien la lecture de tes écrits avaient suscité de voyages immobiles. A la lecture des commentaires qui précèdent j’ai aussi la conviction que beaucoup de choses se mesurent tellement mal sur les réseaux. Bon voyage et merci pour le chemin partagé.


Seulement 10 pages, j’en aurais bien lu au moins 50 de plus 😉
J’adore car aujourd’hui ta prose est authentique, pleine de sincérité et résonne beaucoup plus facilement en moi
Vivement le PIE sur les étagères de toutes les librairies du monde !



En un mot, tes textes et tes photos ne méritent pas ce que ce monstre nous autorise à lire ou à voir. Ils valent tellement plus de considération, de pensées, de réflexion, de mise en valeur… Je serais ravie de faire partie des prochains lecteurs qui auront ainsi le temps de lire et d’apprécier tel un bon roman que l’on ne veut pas quitter tout de suite et avec un conte non entrecoupé de pubs et autres banalités de ce réseau.
Alors moi je dis oui non pas sur Facebook mais bien par un mode beaucoup plus ancestral que représente le mail, aujourd’hui recycler au rang de l’antiquité, voire même préhistorique comme le livre, mais tellement « plus mieux » comme dirait mon neveu.


J’adore ce texte. Ce thème est le tien ! 
Rien que pour lui il faut que tu sois publié ... 


Una reciente seguidora, me gustan tus textos, pero también reconozco que soy una floja en transmitir mis emociones a través del arte de escribir, un poco de temor de que mi comentario no esté a la altura de lo leído , lo que puedo decir es agradecer cada palabra escrita entregando tu visión de lo vivido y desear que tu viaje, aventura, tus sueños se realicen de la mejor manera que las buenas energías de las estrellas, el sol y el universo siempre estén con Tigo.


Merci Fred !
Quel plaisir de te lire. 
Quel rêve d'être emporté par le vent avec les aigrettes 



Finalement Fred ... Tu auras toujours eu une longueur d’avance, en avance sur ton temps ... Le premier à surfer sur la vague des nouvelles technos, le premier à vendre juste avant que la bulle n’explose, le premier à croire aux plateformes de téléchargement et à la VOD ... Le premier aujourd’hui et sans aucune contrainte (contrairement à nous…) à prendre conscience du temps, du voyage, du bonheur intérieur ... Tu n’étais pas, tu n’es pas « en marge », mais sans doute un formidable joueur d’échecs ... Toujours un coup d’avance ... et le bon ! 😉 Un merveilleux regard sur le monde que tu nous apprends chaque jour, à mieux comprendre et respecter. Stay safe Fred and take care .



Bravo pour ce texte qui sent l’humus chauffé par le soleil d’hiver.



Love this! Comment tu trouves tous ces mots justes??
Et bonne route pour la suite du voyage en Afrique.


Bravo Frédéric ! Ton texte est un cadeau qui célèbre le  ... présent. Merci, merci, merci.


Quel programme magnifique... qui ne demande qu’à être partagé. Avec cela dans tes sacoches la seconde moitié du périple vaudra son pesant... de rêves et de poésie. 


Merci pour ces moments d’évasion. Aurélien m’a offert le dernier Sylvain Tesson «  la panthère des neiges » que je suis en train de lire…Mais dès que je reçois tes posts , j’abandonne tout pour te lire , quel plaisir …!


Quelle histoire extraordinaire !! Merci Frederic d'avoir relayé ce témoignage de toute beauté !!
J'ai dévoré tes mots, pas bu, dévoré !


Merci Fred, encore un texte magique !
Bonne route. J’attends la suite avec plaisir. 


Merci Frédéric de continuer à nous faire une petite place dans tes sacoches… et dans tes réflexions sur le sens de tout cela.
A l’heure où je prépare mon cartable pour la rentrée de demain il est bon de prendre ainsi de la hauteur… et de la distance.


Hola hermano
J'avais mis de côté ton texte pour le lire au calme. C'est finalement dans l'agitation d'un trafic parisien déjà saturé ‪à 8h du mat‬, à l'arrière de mon taxi, que je viens de faire connaissance avec Peggy. J'ai senti le vent glacial et vivant de la Patagònia, la promiscuité glaçante de l'ascenseur aux 28 étages, l'énergie folle et la profondeur d'âme de cette amazone argentine (dit-on "gaucha" en l'espèce ?). Bref, Paris a un petit air de tango ce matin et mon Scenic G7 sent bon le crottin et le crin.
Va où le vent te mène hermano, mais continue à nous envoyer ces avions en papier que le souffle de la vie ramène jusqu'à nous.
Un abrazo. 


Quel talent. Quel bonheur de te lire au réveil.


Même confiné tu nous fais rêver. Merci 😍


Hello Frederic
Moi si j'étais producteur je t’achèterai illico les droits d’auteur!
Superbe histoire émouvante 
Tu as su transmettre toute la volonté de fer de cette femme 


I really hope that all pictures and notes,  at some point,  will become a book. they really are worth it.


Je crois que le nombre de réponses est à la hauteur de l’intérêt que vous suscitez .
A Paris l'ambiance générale, les grèves, ont peut être empêché à certains et à moi en l'occurence une certaine régularité dans la lecture de vos écrits mais les fois où je l'ai fait vous avez ouvert mon univers .
Continuez s'il vous plait  !
Personne, je suis certaine, de vos amis ne devait penser que vous aviez besoin d'encouragements🤗 
Au plaisir de vous lire


Estando un día en una reunión, hubo un corte de luz, ( época de terrorismo en Peru) quedamos en tinieblas, y alguien encendió un cerillo, y se empezó a mover, aparentemente conocía bien el lugar , todos los ahí reunidos empezamos a seguirlo, nos llevó a hacia la puerta, era el dueño del lugar, y dijo, ven solo la luz de un cerillo es suficiente para iluminar el camino. Estoy reciente en tu network y puedo asegurar que para muchos fuiste y eres el cerillo para llevarnos a la puerta, (por lo
menos a mi) para aclarar conceptos o afirmarlos, para elevarnos a otro nivel o para simple y enriquecedoramente viajar contigo, robarnos una sonrisa y permitirnos soñar, llevarnos ahí, que la adrenalina fluya o que pausemos el diario trajín  con el cielo estrellado o exitantes paisejes, que tus fotos o tus palabras describían. Estoy segura que muchos te han leído y mucho se quedaron limitados en palabras para comentar por el lenguaje alturado de tus escritos. No lo se, lo que si estoy segura que hoy serán más seguidores que intimarán contigo en la clandestinidad de tus escritos. Mi correo espera ansioso el sonido.... you got mail!!! PLEASE!!!!! que la tinta no se quede en el tintero, no puedo esperar a tener ese libro en mis manos. 


Tu nous ravis et nous fait atteindre le 7ème ! Magnifiques photos ✨✨✨


Merci Fred pour cette magnifique histoire et d'avoir partagé cette rencontre inoubliable.


Merci pour tous partagés qui nous font du bien et bravo pour toutes ces belles images et chouettes récits. Enjoy. 👏



MAGNIFIQUE ! Fred
La destinée humaine, incroyable cette Peggy. Je trouve ça très fascinant. On n’en prend toujours des nouvelles leçons de la vie.
Beaucoup estiment que nous avons un destin et que nous suivons dès notre naissance une voie toute tracée. Est-ce vrai ? 
C'est une question magnifique, parce qu'elle réunit croyants et non croyants. mais dès que nous nous mettons à réfléchir, la question se pose : Suis-je libre ou pas?
En tout cas cette lecture m’a fait voyager, transporter. Et C’est toujours un bonheur de te lire.



Quelle rencontre ! quelle vie ! merci pour l'énergie qui se dégage de ce récit.
A garder et à relire précieusement quand la vie se charge de nous faire douter.
Forcer le destin, croire en son étoile, tenter sa chance, vivre !


Pen to paper and the result..brilliantly recount of your heartfelt emotions in a crazy , upside down world.


Woaw ! C'est beau, triste et si vrai !


Quel texte Fred!!! Magnifique !! Ce matin, les arbres 


Je n'irai pas lire cet article du New York Times. Ton témoignage plein de sincérité et d'humanité suffit à ma joie, Frédéric !


Quel récit et quelle aventure !
C’est exactement cela , j’étais avec toi, le froid en moins et les fesses intactes 😂
J’ai senti une vraie fluidité et une telle aisance dans ton écriture.
Écrire comme tu respires
Merci cher ami de nous faire voyager, toujours plus loin , toujours plus haut.



Ne t'arrête pas. Et continue à nous trimbaler dans tes bagages. C'est trop bon.


Précieux, ciselé , tu tailles la route comme tu tailles les mots en orfèvre de la poésie ...



Que espectáculo las fotos y que agradables las lecturas, nos hacen viajar mentalmente.


C'est tellement merveilleux, ça donne envie de tout plaquer pour partir là bas



Hola Fédéric, saludos cordiales después de mucho tiempo.
Durante esta ausencia siempre estuve al tanto de tus extraordinarias experiencias, de tus escritos y tus fotografías que logran transportarme  a lugares de ensueño, también me invitan a cuestionarme y me ayudaron a sentirme mejor, porque todo este tiempo estuve muy adolorida, no solo del alma, también de un dolor físico gracias a una caída que tuve cómo consecuencia me fracturé el brazo (húmero), ya estoy mejor, aún adolorida pero mejorando.
Gracias por estar siempre ahí .
Un gran abrazo.




Je ne choisirai pas Facebook pour te répondre mais je voulais que tu saches que je t’ai toujours lu, parfois rapidement, parfois tardivement, souvent je revenais sur tes posts, lorsque la grisaille de la réalité parisienne se faisait trop lourde à porter. Ils étaient salvateurs. Il est vrai que je n’ai jamais réagi, je n’aime pas les like, je trouve cela trop réducteur, et tes mots si justes me laissaient face à mon incompétence à trouver une réponse tout aussi pertinente. 
Alors oui, je n’ai jamais partagé tout les rayons de soleil que tu pouvais apporter à nos vies si monotones mais ils étaient salvateurs et bien présents dans mon quotidien. Je te laisse décider de continuer à m’envoyer tes récits et respecterai ton choix car je le comprends, je resterai alors une âme silencieuse car telle est ma nature. De tout façon, si jamais.. j’achèterai le livre 🙂 



Bravo ! Des textes puissants et plaisant à lire.



Il est superbe ton texte... et m’a beaucoup émue. Comment imaginer le retour ? Il n’y aura pas de retour...
Tes courriers étaient dans mes spam, un comble quand on y pense 😉
Je t’embrasse et merci pour les mots et les cailloux blancs



Donc surtout n’arrête pas d’écrire! et vive le livre. La consommation instantané de l’internet n’est pas digne de ta qualité littéraire. Tu as déjà de quoi publier plusieurs tomes… encore un effort et tu auras une collection complète…


Merci pour ce magnifique moment d’évasion .....
Merveilleuse lecture au petit matin!


En lisant tes péripéties J’ai ressenti le froid, la pluie pénétrante , et la déco de la chambre ... bravo Fred pour cette incroyable aventure. Prends bien soin de toi.



Merci Fred. J’adore cette alternance de rythme me faisant penser à un scénario de Godard pour le désert qui a pris la suite d’une histoire de Tarantino lors du passage de la frontière...tous deux aussi différents que passionnants...


Magnifique réflexion cosmique, Fred. C'est le cadeau du Chili, ces nuits étoilées à nulles autres pareilles, ce lien entre le tremblement précaire de nos coeurs et le battement silencieux du cosmos. Merci de tes envois qui sont si riche de la belle part de notre humanité... T'embrasse!  Feliz Navidad...



Ahahah, je t’aime en poète des pétales, tu en parles avec élégance et légèreté, ça me régale.


Merci cher Fred pour ces mots toujours inspirants. Bravo à toi pour cette aventure et tes partages.


J'ai hâte que tu réunisses en un beau livre toutes ces circumnavigations d'un corps qui fait bloc avec le monde et de l'esprit qui arrive à l'illuminer!


Après les posts Facebook et avant le livre, j’aimerai tant continuer à suivre tes aventures 


Cher Fred,
Ne te laisse pas gagner par la misanthropie. 
Le cultivateur ne voit pas immédiatement son grain germer. Et il faut du temps pour que les mots trouvent leur chemin dans le dédale embouteillé de nos vies.
Tu as le courage et la chance de vivre différemment de nous. Peut-être plus intensément.
Peut-être plus librement.
Assurément sur un autre versant de notre planète. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, tu fus un des nôtres, aussi furieusement agité et futile. Peut-être cette mémoire de notre humanité commune te permettra-t-elle de  comprendre et d’accepter nos silences ou trop rares interactions. 
N’oublie pas enfin qu’on ne voit bien qu’avec le cœur car l’essentiel est invisible pour les yeux.
Je t’embrasse affectueusement


Merci Fred de ces mots qui font vibrer une part essentielle en moi 🙏 Oui s’il y a un sens à tout cela, le voyage intérieur est le chemin et tes cailloux blancs sont précieux pour éclairer le mien!


‪Tu finiras "astro-poète"..‬



Superbement écrit. Par contre ça chauffe là-bas. Merci de nous faire parvenir l'information on va suivre ça de près.


Je n’avais pas pris le temps de te lire, me réservant un moment opportun et j’avoue que, comme dans un conte de Noël… Je voyage avec toi et tous tes personnages, quel régal ... 🤩


Par l’intermédiaire d’un ami d’ami d’ami le hasard m’a conduit sur votre page . J avoue que je me suis délectée de vos récits d’une grande qualité d’écriture et de vos photos . Ce fut très généreux de votre part de partager tant de mots, de photos, d’émotions sur FB. Un gros travail aussi. Commenter n’est pas aisé après vous avoir lu, tant votre plume est bien taillée. Si toute cette belle matière doit vous servir à éditer vos Récits de Voyage ne les postez plus dans leur intégralité sur FB . Attention danger ! Mais j’aimerais bien continuer à vous lire et pister votre voyage de la sorte. N’arrêtez pas d’écrire et préparez nous un bel ouvrage. Bien à vous et bonne route.


Quelle merveille!
je suis étonnée avec cette histoire incroyable et stimulante!!
Et ton texte...précieux!!


Ton post me crée tellement de pensées, tellement de réflexions à partager avec toi que je ne sais pas par où commencer et c'est donc un peu frustrant !! Je ne te remercie pas hein !!


Un samedi matin. Un café. Un bout de pain grillé. Le soleil au loin. Devant moi ton texte. Un journal de voyage. Un poème. Une photo. La vie vaut la peine. Merci Fred.


Magnifiques... tes mots ainsi que ceux de Maupassant...


He leído tu obra. Podrías estar en mis escritores favoritos.  De verdad tus escritos, son ese tipo que empiezas y no paras hasta que termines. Atrapas. Cuando hagas tu libro déjame saber.



Tout est magnifique dans ce post, des mots du cœur aux photos de Rita. Vous avez su capter le meilleur d’elle.



Merci pour ces fabuleux voyages, immobiles pour nous, dans lesquels vous nous entraînez !


C’est toujours un bonheur de te lire et de te suivre!😘



Je ne me lasse pas de ta belle plume et en redemande encore et encore ☺
j'attends la suite....



Ce qui est particulièrement agréable, quand on te lit, c'est ta faculté à nous faire croire qu'on t'accompagne dans toutes ces rencontres qui parsèment ton itinéraire. De même que tes images sont composées des couleurs sud américaines, tes textes arrivent à se parer de couleurs semblables.
En fait, la chance qui t'accompagne, et dont nous profitons, se traduit par le fait exceptionnel de pouvoir partager en temps réel les évènements de ce continent et nous en faire profiter. Car sans ton témoignage nous serions soumis au simple compte rendu fade de journalistes professionnels.
Alors encore une fois merci pour ces partages...et que ton circuit sous l'équateur soit le plus curieux et le plus agréable possible...


Je voyage clandestinement avec toi depuis 1 an déjà. Tu nous livre les clefs. Les mots de la vraie vie simple, honnête et sincère. Mon immense gratitude pour ça, sera mon modeste cadeau pour ton anniversaire.



Tjrs un bonheur de te lire señor Pie


Quel beau voyage immobile encore ce soir grâce à vous ! Merci Frédéric


Merci Fred. Keep going et see you au prochain post. Passionnant. 


Je prend beaucoup de plaisir à te lire en tout cas.  C'est pour tes lecteurs une belle dose d'évasion 😎


Joyeux anniversaire grand voyageur. Continue à nous faire rêver avec tes mots et tes images du bout du monde et profite de ta nouvelle vie.




WoW . Quel plaisir toujours de te lire . Et je trouve qu’un saut a été franchi en 10 mois , un saut, un bond, que dire encore en somme un élan , tu cabrioles avec les mots , gagné en douceur et profondeur ! Hâte de lire tout un jour !


Ta plume s'allège. Ton style s'épure. Tes yeux percent vite. Ta main se retient, se ferme, et fend d'un coup tout ce qui passe. Ton voyage se poursuit. Et tu m'emmènes avec toi. Et je suis béat. Abattu. Ébahi. Esbaudi. Et heureux de te lire à chaque courrier. Corriere ET correre. Tape "étymologie courrier" . Tu vas te régaler . Je t'embrasse


C’est beau fred. Tu as gagné en profondeur et en distance...


Subjuguée par la beauté de tes mots je fais taire Tesson ! Te relire ...submergée ... juste pas les mots .. tu es magnifique de poésie et je suis anéantie de beauté ...muette enivrée du parfum du chemin que tu déploies que tu tisses... émue mais le terme est si faible ... amoureureuse de tes mots 🧚🏼‍♀


Un régal de mot... cadeaux... merci.


Juste magique, comme d'habitude, une parenthèse d'émerveillement qui fait du bien, séduit, interpelle et peut déranger en même temps. La jeune maman avec son enfant est si belle et si jeune à la fois...Merci de nous emmener dans ton périple qui me rassure sur le fait qu'à l'ère où voyager semble si facile, retrouver le sens du voyage avec sa part de découverte de l'autre est juste une évidence. Merci pour ces émotions partagées qui viennent jalonner le quotidien de ceux qui comme moi n'ont pas largué les amarres,  j'ai parfois l'impression d'être une petite souris cachée dans tes bagages 😉 Merci


Merci Fred !
Merci de nous faire tracer la route avec toi
.sur la selle arrière 
.dans tes pensées avant 
.avec ton coeur qui nous questionne. 
Tu es notre regard urbains ligotés, nous ( moi ) qui n'osons pas en sortir. 
Je t'embrasse 




Bravo Frédéric !
Très belle chronique. Je me suis facilement mis à votre place pour avoir connu comme beaucoup de motards les déconvenues du temps et le "mouillage de slip" avant d'arriver au bureau.


J’aurais été super frustrée de ne pas voir la vue de ta chambre 204. Mais comme chaque fois je suis comblée !! Le mot est faible. 
D’ailleurs je ne sais plus comment te remercier 🤔


Waouh! Je ne sais que dire devant un tel texte... Enjoy your life, Frederic!


Un poil débordé ces derniers temps  mais te lire est un vrai plaisir. Alors non, on ne dit pas du Pie qu'il est un peu court, jeune homme, tu aurais pu dire bien des choses en somme, etc.
Enjoy


Je fais partie de ceux qui bien que ne commentant pas prennent un
grand plaisir à lire tes chroniques.
Probablement parce que le rêve que tu as mis en pratique me touche et
ressemble à ce que j’aimerais vivre moi-même…
Je serai donc heureux de recevoir à l’occasion la suite de l’aventure.
Merci de porter les rêves de ceux qui sont restés !



Alors j’ai lu plus rapidement votre histoire que j’ai mis de temps à vous écrire.
Le soir même de sa réception, après une très jolie soirée improvisée, je suis rentrée, et je n’ai pas résisté plus longtemps à vous lire( juste le temps de bien m’installer et de me servir un petit verre pour vous accompagner). 
Et je me suis laissée emporter par ce magnifique portrait.
C’est vraiment délicieux de vous lire. 
Joli talent que celui de faire partager ces belles rencontres.



Bonjour Fred. Je me lève et j’ai rêvé de toi. J’étais en Amérique du Sud et pas loin de l’île Chiloé. Je cherchais à te joindre par téléphone pour te retrouver. J’ai voyagé une bonne partie de la nuit à bord d’un 4x4 avec des cartes papiers pour trouver mon chemin et rejoindre tes photos qui font partie de mon inconscient maintenant. Je sais que tu ressens une frustration sur le peu de commentaires ou retours à tes nombreuses publications mais sache et j’en suis certain, je ne suis pas le seul que tu fais rêver. Porte toi bien. 



Alors là... ta muse s'est  bien a-musée ! Superbe texte !


Merci pour ce texte magnifique que j’espère bien retrouver un jour sur papier, ainsi que tes passionnantes chroniques de voyage, afin que le plus grand nombre puisse en profiter. Un tel talent n’est pas fréquent et le compter parmi ses amis est un privilège et un bonheur.


Magnifique texte, émouvant, merci à toi grand voyageur pour ces mots et ces images.


Il n’y a pas un jour où je ne pense pas à toi et à tes compagnons de route dont la liste ne peut être exhaustive. aux doux noms de dames nature, papillon, fleur, eau, cascade, volcan, simplicité, rencontre...
Ton intimité quotidienne avec elles me rappelle en effet chaque jour à quel point je ne suis pas libre mais engluée par des obligations professionnelles et matérielles qui font perdre de vue peut-être l’essentiel ou le sens de notre vie. Ou pas. Cette course permanente contre la montre où l’on s’oublie. On manque d’estime de soi et des autres forcément puisque l’on ne s’écoute plus. 
Bref, tu as raison, je ne suis pas libre ...
Et le monde ne tourne plus rond ...



Nous voyageons par procuration avec toi depuis le début de ta nouvelle vie. Je mentirais si je disais que je ne vais pas regretter tes posts au quotidien. C’est au petit déjeuner que nous découvrons tes aventures et grâce à toi, j’ai aussi découvert de nombreux textes et auteurs. Alors même si je comprends ta lassitude peut-être plus technique qu’humaine, donne nous de temps en temps des petits fragments de cette si belle aventure qu’est devenu ta vie ! 



Magnifique! Emouvant, profond, vrai.... j’espère qu’il va publier....


Tes écrits sont magnifiques juste envie de te dire : ne doute pas . Tes plumes sont de celles qui se gorgent d’encre et forgent les mots à l’enclume de ton être, gravent cet infini, qui fait des élus ...des poètes ...



Tus escritos nos elevan a las alturas .. y mirar este mundo con 👀 ojos de volcán 🌋 ♥️🙏🏻🤩😘😘😘😘📖



Magnifique texte comme toujours un plaisir de lire celui-ci.....



Puisque tes écrits sont sur le vif au gré de tes rencontres et découvertes et puisque tu n’as pas la plume dans ta poche...ayant eu le bonheur de lire la quasi totalité de ta prose ici, et si je peux me permettre une suggestion :
Continue à relater tes coups de cœur, coups de gueule, coups de poings sur la table, coups de tête, coups de rage et autres coups de rires...
Le titre ?
« Mes 400 coups... »


Que les vents te soient favorables


Un jour que j’espère prochain, j’aurai ta sagesse d’envoyer valser tous ces marchands du temple pour parcourir ce qu’il reste de notre terre. En attendant, je voyage sur ta plume.


Another masterful, poetic piece from the master


Somptueux le texte!


La plume et l’esprit 
On voyage par procuration 
Merci Frédéric


F. Pie Que hermoso escribes!!!, he leído algunos de tus escritos , ahí están tus cinco sentidos latentes ... no sabía que conocí y tenía frente a mi, a un gran escritor, que decidió la mejor aventura de la vida !!!👏🏼👏🏼👏🏼 te envidio


Que dire de ce texte magnifiquement écrit comme toujours .....
De ton âme d’écrivain qui  se bonifie à travers tes voyages ....
Continue de nous faire rêver ....


Ouiiiii et deux et trois ... tant que  tu es heureux et que nous pouvons suivre la magie de tes mots ! 😊


Mon “magnifique” c’était pour tes mots l’illustration photographique et vidéo . Merci beaucoup. Ton voyage (au sens large ) m’envoie une brise,  que je reçois au travers des barreaux invisibles de ma prison Suisse. Cet air enivrant équilibre mon être et m’aide à rester concentré sur mon objectif de vie, que tu connaîtra réalisé . Pour le moment je m’emploie à travailler dans l’ombre, à sculpter l’imaginaire, à être spectateur d’un monde qui bouge sans moi . 
Je te remercie d’amener, de tirer ce monde pour aider la terre à tourner.


Le bonheur des retrouvailles !
L’écriture d’une efficacité redoutable 😍


Que pasa amigo? Gracias por compartir tus vivencias en esa inmersion que haces en lo divino y lo humano ,de nuestras diferencias con esa vision que con tanto detalle y pasion nos transmites en tus relatos. Que te vaya muy bonito en tus caminos y descubrimientos .un fuerte abrazo ! 🙂



Et quelle plume... Une plume magique !


hola, me encanto tu crónica  !!! que descripción metafórica  tan puntual sobre las personas y los  hechos reales que se viven en el Ecuador , es bueno o malo  el que te encuentres   ahí en este momento? no lo se !pero has  logrado combinarlo con  la poesía abriendo ante mis ojos  el  testimonio de lo que vives ahí!!!


Magnifique Frédéric 
Merci de partager ces moments ...tu nous transportes... 
2 questions: est ce que tu comptes rentrer un jour ? Comment on reprend une vie normale après tout ça...?
Hâte de lire ton livre !



You are such a brilliant storyteller, please never stop...


Mon “magnifique” c’était pour tes mots l’illustration photographique et vidéo . Merci beaucoup. Ton voyage (au sens large )m’envoie  une brise,  que je reçois au travers des barreaux invisibles de ma prison Suisse. Cet air enivrant équilibre mon être et m’aide à rester concentré sur mon objectif de vie, que tu connaîtra réalisé .


Quelle belle plume.


Le poids des mots, le choc des photos. Ce post remporte le match des publications Facebook. Il est savoureux de penser à tes voisins de post... photos de chats, de chiens, de motos, de plats ... du plat ! Ce réseau social m’ennuie


Encore une merveilleuse histoire que l’on lit et vit avec émotions ...


Jubilatoire ce récit et quel bonheur de d’imaginer votre étreinte.


Magnifique (le poids des mots, le choc des photos) 🙂


quelle plume La Pie !


Je n’ai encore jamais envoyé de mots à un inconnu, et je me sens très bête, mais ce soir à la lecture de votre dernier post, je ne peux pas résister de vous partager l’émotion pure que j’ai ressentie. Comment je suis arrivée à vous ? je ne sais vraiment plus, en suivant un jour, le fil de ma curiosité. Mais une chose est sûre, c’est que vos mots me touchent au plus profond de moi, que vos photos sont magnifiques et vos récits passionnants. Merci de me faire vivre des moments d’une forte intensité. Ce dernier post est juste magique. Continuez à nous embarquer dans ce rêve éveillé que je vous (me) souhaite le plus long possible. 


Ce matin, j’ai un peu le cœur qui chavire d’émotion en te lisant. Caféine d’essence. 


Magnifique. En tous points. Vais peut-être m'empresser de partir aussi, à la découverte de Bobin ! Texte poignant aussi laissant entr'apercevoir une petite part si intime de  ton histoire. Merci de me compter parmi les destinataires chanceux de tes lignes savoureuses illustrées de photos qui font rêver, penser, réfléchir.... 😘


Cher Fred,
Je me permets de vous appeler Fred car ça maintenant quelques temps que je partage votre quotidien 🙂.
Je tenais à renouveler mes remerciements pour ce plaisir que vous me procurez en vous lisant. 
Je vous retrouve souvent dans le métro,
mais il m’arrive parfois de me priver plus longtemps de vous lire pour me permettre un plaisir plus long.
C’est une expérience unique que vous m’offrez. Découvrir des contrées lointaines, en prendre plein les yeux avec vos photos, savourer vos mots, mais aussi partager vos jubilations, vos émerveillements, votre solitude, vos rencontres. C’est généreux,  
Au plaisir de vous suivre jusqu’au bout des deux terres .



Magnifique l'histoire avec ton fils adoré. Génial et émouvant. Comme Fred quoi.


Frederic I just loved reading you on my country and on that episode of your trip. thank you. vous semblez avoir touché du bout du doigt ce qu'aucun touriste n'approche : notre culture où le merveilleux côtoie l'impossible. be safe my fiend.


Je ne sais plus comment le dire ... tu décris divinement bien ces émotions si intenses.
Merci infiniment ...


A wonderful experience and story Fred!


Mon Fred, quel plaisir de te suivre chaque jour sur ces chemins magiques. Tes photos et tes textes nous mettent en joie. Merci. Hâte de retrouver, peut-être changé tout au moins plus serein ?


Génial ! Quel beau texte ! Tu es déjà dans le Chiapas?


Quel bel hommage à cette grande dame. J’aurais aimé la rencontrer ...


Il est pour quand ton bouquin?


Que ce texte est magnifique !!!! Merci mon ami pour tant de verve et d'esprit, que ça fait du bien !!! Muchos besos !


Oh my God that was a mine blowing read. Thank you for that Frederick


Le regard est toujours là 
La poésie aussi 
Merci


Continue à écrire .... ce beau livre de ton périple à publier !


He leído tu texto, de nuevo mi corazón se hace un puño.


Quelle jolie histoire... impatiente de lire ton post suivant...


Beaucoup d’émotions dans ce texte. C’est tellement vivant !


Magnifique récit!


Quel bel hommage ...
Quelle belle Dame!!!
Quelle retrouvaille!!!
mais j’aurai bien aimé avoir le détail des retrouvailles !! j’aime te lire. 
Ravie de voir que tu vies des moments aussi intenses et vrais.


Un bien joli texte, écrit à partir d'un constant "sans appel" et avec un lapsus (?) intéressant : Amen-toi  🙂 Bravo Frédéric !


J'en profite pour te dire que je lis avec plaisir tes escapades scripturales.


Ce texte est très agréable à lire mon Fred.


J’adore!!! Et la suite?!!!! Raconte vos retrouvailles


Tu aurais pu aussi titrer ce beau texte "Le passant" car on ne s'en passe pas.....


This is perhaps your most poignant and beautiful writing yet, my intrepid French friend.



Merveilleux, oui captivant et enivrant, quel talent d'écriture ! mais au fait... Mexique ? quelle région ?



Superbe , 
Je pourrais faire un oxymore,
J’ai lu ton émotion,
J’ai lu ta plume au sommet de son art,
J’ai lu ton humanité derrière la cordillère magistrale de tes mots .!
J’ai lu l’amitié qui nous lie pour te dire grand merci pour ce sublime partage!
Quelle force et tant de vérités dites avec le double éclat et de la véracité et de ton talent pour les exprimer en parfait citoyen et défenseur du monde que tu es devenu, 
Tu es en excellent chemin !
Abraços très forte , mon cher Fred et on se parle demain 




Que dire d’autre après avoir lu ce merveilleux texte ?
Je le déclare solennellement : un écrivain est né !
Merci Fred de publier ici pour que je m’empresse de partager ce joli morceau d’architecture...


Mon best-seller de l'été ! je me délecte de tes écrits passionnants. Merci de me faire partager ton si beau périple. Fais attention à toi quand même !


Merci Frédéric de nous emmener au bout de la terre comme dirait Aznavour et nous faire partager ces moments de grâce que tu décris avec une telle acuité qu’on a l’impression de les avoir vécus nous mêmes ... 🙏👏😉


Fort bien écrit en vérité... enjoy!


« Hello la pie buissonneuse Ce n’est sûrement pas une pie fumeuse (sauf de havane) qui a écrit ce très beau texte d’une grande sensibilité et d’une touchante sincérité. Pas pompeuse du tout, toute en retenue et en humilité. Encore moins mielleuse. Pas bavardeuse non plus car ce n’est pas la longueur d’un texte qui fait un texte bavard (Il y a des billets de quelques lignes bavards et des pavés mutiques...).Honnêtement il y a ce souffle nouveau (tu parlais d’une énergie différente) que j’aime tant. On a toujours su que tu écrivais bien mais le bonheur c’est de sentir un peu plus, texte après texte, que tu as quelque chose à écrire. Une pie généreuse (moi je le savais !!!). En fait tes amis les plus proches le savent depuis longtemps mais tu te retiens. Le talent qui prend son envol et fait oublier le travail, bref l’artiste qui ose se découvrir, c’est un sacré saut dans le vide et je sens que celui-ci t’attire de plus en plus, non ?Tu te caches encore un peu derrière les mots mais de moins en moins me semble-t-il. Tu peux tout écrire puisque tu sais écrire, c’est le moment de lâcher prise et de larguer les mots et maintenant que tu as le prologue, d’avancer.


Te lire me fait frémir le mollet... Prend ça pour un grand compliment ! 😄


Quand l’écriture devient musique et chant de l’âme avec un tel talent, il faut publier ! 
Merci pour ce magnifique post .


Ce texte est comme tous les précédents magique !!!
Il nous transporte vers ce lieu magnifique....


Always remember my French friend, that this wonderful life you currently live, you have earned. Remember that the sleepless nights and stress involved in building a business, the proceeds from which fund your travels. You have created your own “luck”. Good for you!


Querido Federico, mi amigo. Parece ser que mi vocabulario, mis emociones y mis sentimientos se resumen en una sola palabra: GRACIAS
No encuentro otras que logren expresar lo que me gustaría decirte de la forma tan linda e inteligente que tu lo haces.
Eres un ser maravillosamente excepcional.
Eres un gitano mandado por Dios para llenar de luz, amor, dulzura, alegría, sensibilidad, belleza, inteligencia la vida de las personas que tenemos la suerte de conocerte. 
Te quiero mucho, siempre te abrazaré con mi pensamiento y mis oraciones.
Teresa


De l'hyperactivité à la contemplation, itinéraire de l'enfant qu'on a tous en soi....


Merci pour ce récit qui démontre, une fois de plus, la chance que tu as d’être accompagné dans les hauteurs par un trio d’aigles fins venus certainement t’assister pour cette prochaine cérémonie qui à n’en pas douter ne manquera pas de tenue !


As tu pris conscience à quel point ton statut a fondamentalement été modifié ... d’acteur tu es passé à observateur. J’adore ton dernier post. Cette rencontre avec le cruciverbiste et le beau surfeur ! 
Il y a quelques temps en arrière, lorsque tu étais acteur, pendant tes congés, les aurais-tu remarqué ces deux-là ? Comme chaque détail que tu nous fais partager...  A la question pourquoi publier ? Peut-être pour être, un temps, nos yeux et nos oreilles... Nous qui continuons à courir dans tous les sens dans notre quotidien de gens « actifs « 
Tu as choisi le luxe de la liberté, de savourer chaque seconde, d’observer tout un chacun, la fleur pâlotte et l’insecte invisible ... et comme tu manipules avec talent l’assemblage des mots, le résultat est là ! Tes témoignages de la vie tout simplement (talentueusement écrits) nous font prendre conscience à quel point nous oublions d’observer, d’écouter .... 
Merci Fred ! 
Décidément, j’adore ton dernier post



Magnifique mon Fred. Les belles rencontres arrivent quand on regarde avec le cœur


Merci de partager tant tes aventures que tes agitations cérébrales ! Cela me fait penser à cette devise toute simple qui me sert de phare : « deviens ce que tu es ». 
J’ai l’impression à te lire que tu te rapproches de plus en plus de ce que tu es profondément...
En tout cas Ton cheminement est une source d’inspiration pour moi...



Depuis, je suis avec délectation votre aventure.Vos images et vos mots m’emportent ailleurs le temps d’un trajet en métro, parfois je pense à votre expérience, parfois je vous envie (souvent) mais il faut un courage (et un peu de moyens) pour être libre que je n ai pas. Mais ces ballades à travers votre regard m enchantent. C’est une expérience solitaire que vous vivez, mais sachez que vous m’avez aussi embarquée dans votre périple et je voulais vous remercier pour les jolis moments de partage que vous proposez. 

Joli récit de rencontres. Et où te mène ton périple ? Est-ce au gré de l’envie du moment ? Kairos


Est-ce que tu gardes le contact de toutes ces belles rencontres avec l’intention de poursuivre avec eux et une conversation digitale ?


Que c'est bon de te lire 🙏


Merci Fred, de nous arrêter le temps régulièrement et de nous permettre de prendre un peu de recul sur nos vies de dingues.


Merci de partager tes expériences en écrit et en image. J’y trouve de l’inspiration et je suis en pleine cogitation pour aussi peut être larguer les voiles... Costa Rica magnifique... Besitos desde BCN


La question qui me taraude est quand aurons-nous le plaisir de te lire dans un vrai livre ?



Superbe as usual!  Et vive les Bernard l’hermitte!!!!



Another spectacularly beautiful piece of writing from the intrepid explorer.



Que tu ne fais rien ?? Mais tu plaisantes j'espère ! Tu fais tout ! Tout ce qui est bien, qu'on devrait tous faire. Tu voyages, tu découvres, tu t'émerveilles, tu t'indignes, tu ris, tu chiales, tu écarquilles, tu dors, tu manges, tu vis Fred !! N'as-tu donc pas encore compris ? ALLEZ, tu rempiles ! Examen loupé !! Tu es condamné à continuer jusqu'à ce que tu comprennes !!! Gros bisous 🙂 ❤



Merci de nous faire partager ton voyage !



Merci petit Poucet de lâcher sur ta route des mots et des images... tu nous montres la voie et nous aide chaque matin à trouver le chemin.


Merci de faire ce périple un peu pour nous aussi...


Juste un mot car tu m’as fait naitre un grand sourire tandis que je lisais avec délice ton farewell Columbia assis dans le métro face a cette femme qui soupire car elle trouve que j’ai décidemment de trop grandes jambes! La vie est belle! Et tu la croques à pleines dents!


J’adore comment tu écris 
En Colombie 🇨🇴 toujours bienvenu


Cher Fred, je te souhaite une superbe année 2019 pleine de découvertes et de passion, d'encre bien inspirée et de petit nectar savoureux. Je me régale avec ton voyage, je vibre et oscille entre surprise, extase, remontées de souvenirs, envie voir jalousie,  je rie aussi parfois de ton humour. Tout ça me fait un bien fou ! J'ai appris juste avant Noël que j'avais une maladie auto immune que je peux réussir à guérir mais ça va être long et d'ici la, je ne peux plus faire grand chose, le repos étant l'une des seules façons d'améliorer les choses... alors je rêve et voyage grâce à toi et mes jours  "sans" sont ensoleillés par tes récits ! Bonne route ! Bises



Merci, mon cher  Fred pour ton si beau texte/miroir. Voilà que le voyage te gagne jusque dans ta sève, dans le jus de mots, de sang et d'oxygène. C'est beau, simple et vrai, puissant. Grisant, mais pas que. J'ai l'impression que tu entres au plus profond à l'intérieur de toi, au plus secret du sens de cette quête, dans cette présence nue, dans cette danse du vivant. C'est bouleversant et fraternel. Léger comme le chant aérien de l'oiseau, grave comme sa plume tombée qui tourbillonne dans le vent avant de se poser sur le papier.... T'embrasse!!!



Bonjour Frédéric.  je me permets ce petit message parce que je serai parisienne pendant quelques jours . Jour après jour, tu alimentes mon mur de mots , de bons mots, de réflexions, d'émotions diverses… Alors je me suis dis que peut être le temps d un verre ou d’une tasse de thé, on aurait plaisir à  échanger de visu. juste comme ça.. en toute simplicité . bon dimanche



El camino se hace al andar. Frederic. Tu écris de mieux en mieux et la barre est déjà haute. Si tu cherches un éditeur dis moi...je connais des gens dans ce monde là. 



Frédéric tes mots sont en ligne avec la beauté des paysages que tu rencontres.



Oh que moi aussi je t'envie mais quel plaisir de suivre ainsi ton beau voyage !


Merci cher voyageur pour ces mots partagés. Vous êtes un messager qui nous livre sa lecture du monde, chapitre par chapitre, tantôt avec émerveillement et poésie, tantôt avec dégoût et  inquiétude et ce à juste titre. 


Chanceux...
Je t'envie...
Une belle âme faisant un beau voyage...


C’était un plaisir d’accueillir et d’aider une personne aussi enthousiaste et tu nous l’as bien rendu en faisant un si beau reportage sur notre Caillou unique en son genre. Bonne continuation dans ton beau projet ! La vie est trop courte pour ne pas faire ce que l’on veut sans faire de mal aux autres ! 


Non continue !! Cela fait un bien fou ... c’est ma thérapie quotidienne. Enjoy. 😘


Tes témoignages sont précieux. Toi qui a osé basculer d'une vie à l'autre. Peu d'entre nous l'ont fait. Alors oui, un livre, un eBook, un carnet de vie, ... 🙂 Tout ce que tu veux !


Quelle belle écriture nous attendons un livre!


Frédéric 
Je suis une lectrice fidèle mais discrète de ton beau carnet de voyage. Merci pour ces partages extraordinaires et pour ta qualité d’écriture qui offrent de jolies échappées pour les citadins boulot métro dodo que nous sommes. 



Ça nous fait rêver, quel partage !



Le clapotis des vagues, les cris des oiseaux... magique ! On est avec toi... c’est magique Fred. Merci ❤️


Piffffou quand je pense qu’il faudra lire tes histoires à rêver pendant des mois...🙀


Merci de nous faire rêver, avec ton voyage au long cours ... du reste de ta vie. Une follower 😊


Alors, admiratifs, nous rêvons à travers vos écrits, vos flâneries à travers le monde, en quête du beau et de l'absolu tout en sachant, à en juger par votre récent coup de gueule lâché sur la toile, qu'il y a pour toute chose un prix à payer. 



hâte de suivre ton périple que tu sauras toujours savoureusement nous relater , bon vent à toi , je te souhaite de magnifiques rencontres


Bon voyage et continues de nous envoyer de beaux messages et de belles photos de ton périple.


Continue le storytelling ça fait rêver


Envole toi et raconte-nous…Fais nous rêver et montre nous what is a wonderful world !!! Bizzz de tes amis BA +Bernard 😘


Bon voyage ... très belle aventure .. donnes nous de tes nouvelles comme tu le fais si bien ...


S'envoler vers un autre horizon, prendre en main le reste de sa vie, garder l'essentiel, s'alléger du superflu, glisser dans la peau de l'explorateur du globe, des âmes... et de soi. Je te dédis ma phrase fétiche, mon mantra, écrite par Jean-Pierre Vernant :  « Pour être soi, il faut se projeter vers ce qui est étranger, se prolonger dans et par lui. Demeurer enclos dans son identité, c’est se perdre et cesser d’être. On se connaît, on se construit par le contact, l’échange, le commerce avec l’autre. Entre les rives du même et de l’autre, l’homme est un pont. »



Cher Frédéric 
Je te souhaite tous les bonheurs, tout le meilleur, tous les ailleurs... bonne route et peut être à un de ces jours ou un de ces soirs autour d’un Islay avec Siglo6...


Bel envol...Âme de liberté ! 


Impressionné par ce bon en avant. Bon vol!


Je t’envie énormément monsieur le poète errant 😘


Tu deviens un oiseau migrateur 🙂 ...je t'envie l'aventure qui t'attend et te souhaite bon vent


Avant que ton dernier pas sur le sol de la mère patrie ne t’éloigne (physiquement) de nous, et assez ému je l’avoue d’avoir eu la chance de t’accueillir jusqu’à ce moment de « tipping point” je t’embrasse numériquement et veux te dire ma fierté. Non pas que je t’envie (je me connais assez pour savoir que je n’aurais pas ce courage ni cette fantaisie vitale) mais bien plutôt que j’ai un sentiment de bonheur pour toi, d’énergie nouvelle, de tout ce qui fait qu’un homme (que l’homme j’allais dire) nous inspire et nous fait grandir.
Que ta longue marche soit à l’aune des conquérants de l’espace, du premier pas sur la lune ou sur Mars.



Salut Frédéric!  
Je tenais à vous remercier pour toutes ces années où vous m'avez accueilli chaleureusement, toujours avec sympathie et malgré le bruit; nous permettant ainsi à matteo et moi de bien progresser à la guitare ( et développer le goût du bon alcool... ).
Je vous souhaite le meilleur pour votre long voyage, ainsi que de trouver ce que vous cherchez à travers celui-ci.
Bonne route, bonne chance, et encore merci !
À une prochaine fois, 
Simon  (ami de Matteo)


Bonjour Fred. Il y a des amitiés sobres, discrètes et sincères que la distance physique n’altére  pas.  
Où que tu sois… Sache que tu pourras compter sur ma présence. Si tu as du vague à l'âme, ou besoin de parler… ou partager joie ou tristesse... tu peux compter sur moi.. aujourd'hui.. dans 6 mois.. dans 3 ans.. 
Je suis tes pas et ça m aidera à garder mon cap aussi.. il n’est de richesse que d'hommes.
Je t embrasse. 


Bonsoir M.Pie, je tenais à vous remercier pour tous ces bons moments passés rue Saint-Ferdinand et rue de l’Université ainsi que pour les pizzas qu'on a pu y dégustées ! Je vous souhaite un excellent voyage riche en rencontres.
Bien à vous, Paul. (Copain de Mattéo)



Te amo papa 
Toi sois heureux et va au bout de TES rêves.
Ne t'inquiète pas pour moi je n'ai qu'un seul objectif.
Vous rendre fier et préparer mon avenir 
Lys t'embrasse fort 
Hâte d'avoir de tes nouvelles bonnes comme mauvaise 
Prends grand soin de toi et va trouver ce que tu cherches. 
Bacio - Ton fils.