Du pain, des jeux et des cabrioles

« Selon une étude de l’ONU révélée par le Financial Times, le top 1% des plus riches, dans le monde, est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre. C’est plus du double de ce qu’émet la moitié la moins riche de l’humanité. 

L’ONG Christian Aid vient de publier un rapport indiquant que dans 65 pays pauvres, le changement climatique va induire une baisse médiane de 20% du PIB par habitant d’ici 2050, et que pour 8 pays d’Afrique, cette baisse ira jusqu’à 80% d’ici la fin du siècle. »



Et s’il ne nous restait plus que cela ?

Produire une lumière inspirante dans un monde qui sombre et désespère. S’efforcer d’être un faisceau de joie contagieuse qui s’oppose avec flamboyance à la noirceur des faits. Faute de mieux. 

Se calfeutrer dans de grands éclats de rire comme le font ces enfants africains, que je croise partout et à longueur de temps, prodiges d’insouciance, afin de conjurer les nuages inéluctables qui s’amoncellent sur notre avenir commun.

Se résoudre à une philosophie de l’instant, à du pain et des jeux, à consentir avec lucidité à faire du divertissement la dernière religion, celle du renoncement, de l’inconscience, des bras ballants, de l’illusion, en attendant le naufrage.

Trinquer joyeusement sur le pont d’une planète qui ressemble à un Titanic lancé à pleine vitesse vers l’iceberg du réchauffement climatique, dans une ambiance d’inconscience collective avérée, d’aveuglement délibéré des enjeux de l’avenir.

Et s’il ne nous restait finalement que cela ?

Capituler, dans un dernier sursaut de joie infantile, face à la folie des hommes tout occupés à se haïr, à se gaver, à s’oublier dans leur ivresse d’hyperconsommation.

Vivre chaque jour comme un dimanche, à faire des cabrioles ou à jouer au football, dans cette compétition vaine et permanente où l’important est d’être le meilleur, de marquer des points, de tacler l’adversaire, alors que notre avenir ne repose que sur notre capacité à nous montrer fraternels et solidaires.

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s