Les lievres et la tortue

On n’imagine pas le quotidien d’une tortue, qui doit trimballer sa bicoque sur le dos, pionnière de la vie nomade, de la Vanlife comme disent les anglo-saxons.

Ce qui l’épuise ce ne sont pas les efforts pour mouvoir sa pesante carapace, ni les heures dépensées chaque jour à mâchouiller une imposante quantité de verdure pour trouver les forces nécessaires à cette vie de caravaning permanent, ni même de devoir supporter les âneries et tripotages des touristes irrespectueux.

Non! Ce qui épuise la tortue c’est de voir tous ces lièvres que nous sommes, courir en tous sens à longueur de temps et passer leurs journées à vouloir remporter une course contre eux-mêmes, en dépensant leur temps pour gagner de l’argent, à perdre leur vie à la gagner…

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

2 commentaires sur « Les lievres et la tortue »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s