Record battu

Arrivée à Melbourne impressionnante d’efficacité.

Sorti de l’avion à 22h42. 

Récupéré en marchant le wifi gratuit de l’aéroport pour télécharger le ticket préacheté du Skybus, qui relie pour un prix modique le centre-ville.

Passé l’immigration avec quelques blagues de l’officier et un magnifique « Welcome in Australia ».


Récupéré mon sac sorti dans les dix premiers sur le tapis roulant.
Passé la douane comme une lettre à la poste.
Tiré 100$ à un ATM dans l’aérogare pour un taux respectable de 1 dollar australien pour 0,69 euro, après avoir failli me faire joliment avoir sur le premier distributeur d’argent situé dans la salle de livraison des bagages, qui n’offre que 1$ contre 0,74€. Cash machine pour le propriétaire et arnaque pour le voyageur empressé.
Comme quoi, les trois règles de tout commerce florissant est partout le même, où que ce soit autour du monde : l’emplacement, l’emplacement et… l’emplacement !

Acheté une carte SIM « full data » de l’opérateur local pour nourrir l’utilisation intensive de Google Maps.


Trouvé le Skybus qui arrive à l’instant où je me cale dans la queue.
Bien installé avec les bagages sécurisées,
Le bus démarre à 23h04.

Record du monde de rapidité et d’efficacité: 22 minutes pour ce parcours du combattant

Bravo les gars ! Vive l’Australie….

À Paris, on met 20 mn pour sortir de l’avion, 1h pour passer la douane et une journée pour éviter les ronds-points bloqués 😉

Je sens que je vais adorer Melbourne où j’ai finalement décidé de faire un pause-découverte de 3 jours avant de m’envoler vers la Tasmanie. Ça commence rudement bien…

Pour l’anecdote, je m’aperçois que le bus offre le wifi, sponsorisé par Vodaphone. Pour se connecter et pouvoir en disposer gratuitement, il convient de s’enregistrer et de répondre à un petit questionnaire sans intérêt, si ce n’est pour un sombre chef de produit marketing de l’opérateur qui joue sa carrière sur trois fugaces questions que je ne lis même pas avant de répondre systématiquement « oui ». 

2019 sera une année résolument positive !

Je souris à la lecture du menu déroulant me proposant les réponses possibles à la question « Genre » :

Male 

Female

Prefer not to say

Je reste dix secondes à m’interroger sur cette question philosophique d’une intimité confondante ! Merci Vodaphone. Le voyageur autour du monde que je suis devenu eût une folle envie de répondre : travelot !

Pardon, in English : Travel Lot 😉

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s