Bric à brac

Je passe devant tous ces antiquaires proposant le fourbi d’une vie devenue poussière et de ces choses ayant assisté à tant d’enterrements…

Dieu qu’il faut être furieusement sédentaire pour s’entourer, durant tout son vivant, de tous ces meubles qui encombrent le cercueil que constitue tout ce à quoi nous avons renoncé…

De ce bric-à-brac qu’on appelle la vie, aux breloques et plumeaux je préfère les voyages et la plume.

Plutôt que de collectionner des objets qui me regarderont mourir à petit feu, je préfère amasser des kilomètres d’émotion. J’opte résolument pour la fraîcheur de l’air du temps plutôt que pour l’atmosphère empesée d’un passé révolu.

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s