Les indiens sont très réservés

La région de Misiones, dans le nord de l’Argentine, le sud-est du Paraguay et le sud-ouest brésilien regorgent de communautés Guaranis et d’une nature encore à peu près protégée. Pour combien de temps? 

J’ai une tendresse particulière et un profond respect pour tous ces peuples autochtones qui ont été massacrés, exploités et asservis par l’homme blanc, occidental et colonialiste depuis quelques siècles. 

Leur présent est complexe et discutable. Je retrouve les mêmes fondamentaux que pour les Sans (bushmen) du Botswana et de Namibie. Expropriés de leurs terres ancestrales, sédentarisés de force, livrés au joug de l’assistanat, victimes de déculturation, de la drogue et de l’alcoolisme, vivant dans des conditions miséreuses. 

L’Occident et son mode de vie, son inféodation et sa cupidité est l’Accident de l’histoire. 

On voit le résultat aujourd’hui avec une planète en agonie, deux tiers des espèces animales disparues en à peine cinquante minuscules années et la domination sournoise de peuples avec lesquels nous ne serions pas arrivés à un si triste résultat. 

Pas de quoi être fiers de nous. Juste apprendre à dire … Pardon! 

Et commencer à œuvrer de toutes nos forces et avec nos formidables ressources pour un monde plus vivable. 

Non?

Pour conclure ce billet d’humeur, je rappellerai ce dicton amérindien (et ils ont de sacrément bonnes raisons d’être amers !) :

« Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et le dernier poisson pêché, alors l’homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas. »

Rencontre dans une communauté Guarani



Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s