Rouler les mécaniques

J’ai décidé de changer de modèle pour aller me risquer et me perdre quelques jours dans le désert du Kalahari…

Comme une femme devant sa garde-robe, j’hésite entre la jaune, la bleue et la grise…

Bon ! à bien y regarder, la jaune n’a plus de portières ni de capot, la bleue a le capot suspicieusement entrouvert en permanence (ce qui prouve que c’est bien un Defender:-)

Quant à la grise, survitaminée d’électronique, rutilante comme un Range Rover d’oligarque russe, prétentieuse comme une instagrameuse dubaïote siliconée, elle n’a plus grand-chose à voir avec une bonne vieille Land-Rover…

Je risque de garder mon vieux modèle argenté, après m’être désargenté de quelques 800€ pour changer le démarreur qui doit arriver d’Afrique du Sud.

Comme une vieille amie, on se connaît bien et j’ai une tendre pitié pour ses défauts qui doivent être comme les miens: innombrables.

Quand je mettrai prochainement un nouveau tour de clé pour l’entendre ronfler et aller me perdre loin de ce monde nostalgique du passé et craintif de l’avenir, incapable de vivre l’instant présent, je repenserai à la plus belle définition de l’amitié que je connaisse:

« Un ami, c’est quelqu’un qui te connaît bien et qui t’aime quand même ! »

Le Defender, contraint de dormir comme moi dans un hôtel-Prison, sous la surveillance de la grisaille et d’un temps à l’humeur orageuse. L’envers de la carte postale…

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s