Le Monde sur deux roues

Magnifique rencontre avec un homme aussi libre que moi!

Luke, la trentaine joviale, le sourire éclatant en guise de passeport, la conversation spontanée et toujours enveloppée d’une salvatrice dose d’humilité…

Luke parcourt le monde depuis 4 ans, au guidon de sa moto, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse, comme souvent, un cagnard de tous les diables!

Parti d’Angleterre en 2018, il a traversé toute l’Europe et l’Asie jusqu’à Vladivostok. De là, il est passé en Alaska pour rejoindre Vancouver. De longs mois de voyage l’ont amené à traverser toutes les Etats-Unis, l’Amérique centrale puis l’Amérique du Sud pour parvenir à Ushuia. C’est là qu’il embarqua sur un bateau avec son cheval de feu sur lequel les autocollants se multipliaient, pour le mener jusqu’en Australie. Il y travaillera quelques mois pour redonner à ses économies, quelque peu exsangues, un visage présentable!

D’Australie, il passa en Inde (je ne me souviens plus par quel moyen?!..) qu’il parcourra en tous sens jusqu’à ce que les hommes décident collectivement d’arrêter la planète et de fermer les frontières. Retour forcé en Grande-Bretagne, comme je fus amené à le faire de mon côté, en quittant l’Argentine. Mais le tour du monde n’était pas fini, loin de là, et on enferme plus un tel voyageur dans un deux pièces à Londres.

Direction le Kenya, suivi de la Tanzanie, de la Zambia, jusqu’à notre rencontre au Botswana au milieu des éléphants!

Cet homme a déjà vécu dix vies et s’est construit des souvenirs pour le reste de son existence. Sa sémillante amie l’a rejoint pour ce périple africain. Après quelques semaines à crapahuter sur des pistes innommables, à deux sur la moto, elle a décidé d’acheter un 4×4 pour voyager séparément, à ses côtés. La voilà propriétaire momentanée d’un magnifique Defender 110, blanc immaculé, de 30 ans d’âge et cumulant 300.000 km (de pistes africaines) au compteur!

Croiser des êtres comme Luke, passer de longues heures à écouter ses anecdotes redonne foi en l’humanité et me donne, le temps d’une soirée, l’envie de repartir pour 4 ans explorer tous ces lieux que je ne connais pas encore…

La route, l’aventure, la rencontre, l’inconnu sont les antidotes les plus efficaces à la mort lente et imperceptible qui touche des millions d’êtres… soi-disant vivants.

Ce baroudeur hors pair, curieux et sympathique, sait comme moi qu’il ne sert à rien de vouloir rajouter des jours à sa vie, mais que l’on peut fort bien, si on s’en donne les moyens, rajouter de la vie à ses jours!

Souhaitons-leur good.. Luke !

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s