Vies de façade

Les postes de télévision ont remplacé les cheminées d’autrefois. Ce qui reste des familles effilochées s’y regroupe autour de l’âtre cathodique pour trouver un prétexte moderne à leur absence de partage et de communication. 

Les plus jeunes sont affalés dans leur chambre étoilée de célébrités et de stars au destin fugace bien que mondialisé, devant de minuscules écrans au travers desquels ils explorent le vaste monde. 

Les célibataires et les familles dites monoparentales tentent d’oublier leur désir d’altérité dans la dernière série Netflix en surveillant du coin de l’œil la messagerie de leur site de rencontre résolument aux abonnés absents. 

Les façades des immeubles se vident de leurs habitants, télé-transportés ailleurs dans le cybermonde, dans des histoires qui leur racontent la vie des autres ou dans des expériences vidéo qu’ils rêveraient de vivre. 

Le virtuel emplit les appartements, les existences comme les lumières se tamisent, les citadins se rabougrissent dans des canapés toute la semaine, élimés par leurs journées de labeur, en rêvant de week-ends à la campagne ou de villégiatures exotiques.

A la tombée de la nuit, quand le rythme effréné des automobiles ralentit sur les boulevards, les autoroutes de l’information bouchonnent. Alors, un peuple entier de téléspectateurs refuse que l’on touche à son poste tout en se disant qu’on n’est pas couché! 

Bonne soirée chez les terriens…

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s