Senteur… et sans reproche !

Une matinée à me laisser mener complaisamment par le bout du nez.

S’efforcer de laisser la beauté surgir, étendre son empire sur nos futiles préoccupations, sur nos plus serviles illusions de gloire ou de clinquant.

Prendre la vie par les pétales et rechigner consciemment aux jours épineux. 

Accueillir le parfum prodigue des heures en se rendant disponible aux choses simples, aux émotions gratuites derrière le rideau de fumée de ce monde si parfaitement déshumanisé.

Le bonheur a toujours sa porte ouverte, mais elle est souvent invisible à celui qui ne veut plus voir, qui a désappris à regarder. 

Une bouffée inspirante, une volute partagée avec les Dieux qui sont des fumeurs de havanes, et le tour est joué.

Alors s’ouvre le couloir de l’Amor. Je saisis mon Pen capital ou un vieux bic quatre couleurs et croque la vie par les deux bouts, sur un vieux carnet Moleskine à la couverture balafrée de kilomètres et de soleil.

C’est sans doute cela, être vivant.

Instituto Terra – Aimorès – Brésil – Hommage amical à Sebastiao et Lelia Salgado

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Un commentaire sur « Senteur… et sans reproche ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s