Le nécessaire gramme de lumière

« J’écris avec une balance minuscule comme celles qu’utilisent les bijoutiers.

Sur un plateau je dépose l’ombre et sur l’autre la lumière.

Un gramme de lumière fait contrepoids à plusieurs kilos d’ombre. »

Christian Bobin (Ressusciter)

L’actualité du monde qui déverse chaque jour ces tonnes d’ombre sur nos espoirs collectifs d’une vie meilleure, met ces jours-ci en relief cette phrase essentielle du poète qui dit l’avenir et fournit les armes qu’il peut pour résister à l’absurdité des temps.

Si j’avais besoin de motivation pour m’inventer un nouveau métier, moi qui ne fais plus profession que de vivre bien, Christian Bobin me la sert sur un plateau, l’un de ces minuscules plateaux qui composent les balances de bijoutiers.

Ma seule vocation désormais est d’écrire et de partager un gramme de lumière par jour, afin de faire contrepoids à l’obscurité qui tente de recouvrir la planète.

Cette même obscurité dans laquelle se plait à s’engouffrer l’humanité, depuis la nuit des temps.

Croyez-moi ! Le métier de diamantaire n’est pas aisé. Surtout quand on ne dispose que de vingt six lettres et de son seul courage pour continuer d’illuminer la beauté infime du monde.

Il faut de longues années pour toréer la vie du bon côté !

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s