La route du rhum

Après une soirée de retrouvailles dans un hôtel très particulier à Montmartre, voici l’appel de la nuit réconfortante.

Dans l’espoir d’éviter les récifs déchirants de l’insomnie, je mise sur une goélette, toutes voiles dehors, qui transportera les passagers de mes rêves vers des horizons bleutés.

Mais en vieux flibustier des nuits escarpées et trop blanches, je convoque les Dieux à ma rescousse qui prennent ce soir l’apparence d’un élixir dominicain de 23 ans d’âge et dont la composition ne peut taire totalement la présence de canne à sucre. Ce vieux rhum met l’esprit en salsa…

Sur le point de sombrer dans des abîmes de fatigue, je vogue sur les flots délicieux que m’ouvre cette vie nouvelle qui m’appelle loin de tout!

Alors dans ma tête de lit, je fais le serment de répudier le prévu, d’opter pour l’égarement systématique pour mieux me retrouver et d’aller glaner, loin d’ici et pour un temps indéterminé, l’écume des choses et la profondeur des êtres.

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s