Nuit blanche, alors qu’il fait nuit noire.

Si j’étais écrivain, après la tombée du soir et avant une nuit aussi blanche que ma page à noircir, dans l’espoir de convoquer ma muse (car convoquer m’amuse;-) et en hommage à Richard Bohringer qui aime tant l’Afrique et les mots, j’écrirais cette première phrase :

    C’est beau une ville la nuit…
Tete town – Mozambique

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Un commentaire sur « Nuit blanche, alors qu’il fait nuit noire. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s