Une âme de bâtisseuse

Que serait la vie sans persévérance ?

Dans le cadre de la minute étonnante, ces courtes vidéos du bout du monde destinées à vous surprendre et à vous montrer les petits trésor du vivant, j’ai le plaisir de vous présenter mon amie du jour, une courageuse fourmi coupe-feuille, très précieuse pour un écrivain-voyageur au bout du rouleau 😉

C’est une sacrée bosseuse et une aventurière opiniâtre et créative dès lors qu’il s’agit de se tailler un chemin et de transporter son bardas. Je l’ai suivi sur plus de cinquante mètres, l’accompagnant et lui faisant la causette vers sa fourmilière.

J’ai éprouvé une réelle admiration pour les efforts insensés qu’elle a déployer pour ramener son bout d’herbe, bien encombrant, à la maison. En revanche, elle a bien rigolé en voyant la légèreté et la petitesse de mon stylo-plume, en comparaison du convoi exceptionnel dont elle était responsable.

« Les fourmis coupe-feuille, également appelées fourmis-manioc en Guyane, fourmis champignonnistes ou encore fourmis parasol, sont des fourmis vivant dans les régions d’Amérique tropicale. Afin de se nourrir, elles ont développé une symbiose avec un champignon

(principalement Leucoagaricus gongylophorus , qui, comme d’autres espèces de champignons cultivées par des fourmis, produit des gongylidia, des renflements riches en nutriments dont les fourmis se nourrissent[1]) qu’elles cultivent dans leur

fourmilière . Pour cela, les ouvrières collectent des morceaux de feuilles et de fleurs, qui, après avoir été mâchés, vont servir de substrat pour la culture du champignon, dont elles vont ensuite se nourrir.

Production de gaz à effet de serre

Une étude ayant analysé les gaz exhalés par vingt-deux buttes correspondant à des nids de fourmis coupe-feuille du sud-ouest du Costa Rica a montré qu’en contexte humide et pauvre en oxygène, les bactéries des colonies produisent des quantités importantes de méthane et d’oxyde nitreux.

On considère que ces fourmis contribuent à accroitre le puits de carbone du sol, bien que le bilan de leurs effets globaux sur le climat soit encore inconnu car la totalité des émissions et des puits liés aux fourmis coupeuses n’est pas encore évaluée. Ces données expliquent cependant pourquoi les études précédentes avaient mesuré des niveaux très variables de méthane et d’oxyde nitreux dans les forêts et régions où ces fourmis construisent leurs nids souterrains. » (Source: Wikipédia)

Fourmi coupe-feuille – Minas Gerais – Brésil

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

3 commentaires sur « Une âme de bâtisseuse »

  1. J’ai en effet comme toi remarqué quantité de fourmis ici en Argentine et on peut facilement les localiser en suivant les traces qu’elles laissent sur le sol tant elles passent et repassent en nombre sur le même chemin ! Elles sont un puits de réflexion et d’admiration…

    Aimé par 1 personne

    1. Ce qui est le plus étonnant c’est que les traces ne viennent pas comme avec la plupart des animaux ou des humains qui, comme tu le dis, à force de passer, creuseraient une trace. Non. Elle créent elles-même, délibérément le chemin, déblaient tout ce qui les gêne et pourrait nuire à la productivité. Elles créent une sorte d’autoroute pour plus d’efficacité. Je t’enverrai une vidéo tournée en Namibie où des minuscules fourmis ont dégagé sur des dizaines de mètres (l’équivalent de dizaines de kilomètre pour nous;-) des pierres et cailloux entre trois à vingt fois plus gros qu’elles. Elles sont fabuleuses en technique de travaux public, comme les termites, presque encore plus bluffantes. Une chronique leur sera consacrée dans l’on livre sur l’Afrique… bom vagem ;-))

      Aimé par 1 personne

Répondre à fredpie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s