Les coulisses du monde

 » Souvent on nous affirmait que voyager ne valait plus un clou. C’était une antienne. Elle était ânonnée par de vieux briscards. Ils avaient descendu les fleuves impassibles, et conquis des montagnes où la main de Tartarin de Tarascon n’avait encore jamais mis le pied, bref ils avaient tout vu, à une époque où le monde était encore regardable. Ils ne comprenaient pas pourquoi nous nous obstinions à partir. (…)

Mais alors, quoi ? Fallait-il renoncer ? Nous étions conscients que le monde s’était uniformisé et pire ! enlaidi. « Nous sommes les enfants de notre paysage », disait Lawrence Durrell. Que penserait-il aujourd’hui devant les campagnes ravagées et les villes métastasées ? Même dans la France que l’auteur du Quatuor d’Alexandrie avait chantée, il y avait davantage de ronds-points que dans tout autre pays du monde. Et le bousillage continuait allègrement. Les vandales gouvernementaux de « l’aménagement du territoire » poursuivaient leur travail de termites. Je les soupçonnais de rêver, la nuit, d’incruster des décalcomanies d’éoliennes dans les paysages de Courbet et de rajouter des hangars dans les étoiles de Bonnard ! (…)

Mais nous avions fini par nous convaincre que si l’on s’en donnait la peine, il restait d’étranges royaumes où s’enfoncer encore. Il suffisait de pousser les bonnes portes, d’écarter les justes rideaux. Le monde avait encore ses coulisses. Nous étions devenus des spécialistes des portes dérobées. »

 Sylvain Tesson

Images du Minas Gerais, sur la route en direction de l’Instituto Terra. Le jeune artiste-grapheur se surnomme Inka, en hommage à ses racines, car son grand-père était comme ma moto: de Lima -Pérou.

Et un peu d’inspiration musicale, grâce à cette superbe chanson de Dominique A, que j’écoute en boucle alors que je compose ce bref poste sur la beauté du monde et les méfaits de la déforestation… Montez le son 😉

Publié par

Entrepreneur, écrivain et globe-trotter. L'homme le plus léger, le plus libre et le plus heureux du monde;-)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s